Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Mélanger les cartes

mardi, 19.03.2013 / 12 h 41 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


M\u00E9langer les cartes

BROSSARD – À quelques heures d’affronter les Sabres, l’état-major des Canadiens a décidé de mélanger les cartes un peu.

Tout d’abord, avec le retour de Michael Ryder dans l’alignement, l’attaquant Mike Blunden a été cédé aux Bulldogs. Après avoir raté la rencontre de samedi en raison d’une blessure au bas du corps, Ryder s’est dit plus que prêt à revenir au jeu, en compagnie de Brian Gionta et de Tomas Plekanec.

Pour voir un changement plus important, il faut se tourner du côté du troisième et du quatrième trio du Tricolore, alors que Colby Armstrong et Gabriel Dumont échangent leurs compagnons.

Commentaires de Colby Armstrong

«Il y a quelques raisons à ces changements », a d’abord mentionné Michel Therrien. «Premièrement, Colby a bien joué au cours des deux dernières semaines. Il a eu des occasions et a fait un bon travail pour créer des chances de marquer également. Il mérite d’être là.»

Du côté de Dumont, l’entraîneur espère voir des réponses à certaines des questions qu’il se pose, en lui donnant la responsabilité de piloter, au centre, un trio en compagnie de Ryan White et de Travis Moen. Dumont présente le meilleur pourcentage de l'équipe au cercle des mises en jeu avec une moyenne de 69,2%.

«Nous voulons voir ce que Gabriel Dumont peut faire au centre. Il a joué à cette position dans les rangs mineurs en plus de jouer à l’aile. C’est une des raisons pour lesquelles on l’avait assigné à l’aile au quatrième trio lors de son premier match à Tampa. Maintenant, on veut voir comment il va réagir au centre, au niveau de la LNH. Je veux avoir des réponses», a laissé tomber Therrien, qui va donc placer Armstrong en compagnie de Lars Eller et d’Alex Galchenyuk.

Pour Armstrong, qui a inscrit son premier but dans l’uniforme des Canadiens samedi dernier, un tel changement veut dire qu’il devra travailler encore plus fort pour créer de l’espace et pour porter assistance à ses compagnons.

«Chucky [Alex Galchenyuk] est un gars bourré de talent avec une bonne vitesse. C’est la même chose pour Lars [Eller]. Il joue comme une bête dernièrement. Il est fort, rapide et a d’excellentes capacités offensives. Je dois m’adapter, foncer en fond de territoire, récupérer les rondelles libres et m’assurer de les alimenter. Du jeu simple et robuste», a mentionné Armstrong, qui jusqu’ici travaillait principalement sur un trio où la robustesse était la clé, en compagnie de Moen et White.

«Je me suis toujours senti mieux que ce que les chiffres démontrent », ajoute l’ailier droit qui compte un but et trois passes à sa fiche. «Je crois que Moen, White et moi-même avons toujours joué un style solide. Nous passions beaucoup de temps dans la zone adverse, nous obtenions de bonnes occasions, il nous manquait seulement un peu de finition.»

Alors qu’Armstrong et Dumont auront certainement un peu de nervosité en raison de leurs responsabilités différentes, il y a un autre joueur qui risque d’avoir quelques papillons dans le ventre, mais pour une toute autre raison. Jarred Tinordi disputera son tout premier match de saison régulière devant les partisans des Canadiens du Centre Bell.

«J’ai vraiment hâte. Nous avons joué ici deux fois déjà avec les Bulldogs. La foule était déjà très enthousiaste, surtout que notre premier match était pendant le lock-out. J’ai hâte de voir ce soir», a lancé celui qui formera de nouveau un duo avec Francis Bouillon. «Je me sens un peu plus confortable, mais c’est quand même seulement un match. Je vais me préparer comme si c’était mon premier match. C’est certain que la nervosité va encore être là et que je vais être excité de jouer devant les partisans montréalais.»

Le match débute à 19h30.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Échos de vestiaire
Le Club de hockey Canadien attristé par le décès de Frank Selke Jr.
L'avant-match: Canadiens - Sabres
Transition sans heurts
La quatrième édition du Radio-Téléthon couronnée de succès