Le « p’tit » nouveau

samedi, 16.03.2013 / 13 h 44 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

NEWARK – Le Jour J est arrivé pour le défenseur format géant Jarred Tinordi.

Avec 55 matchs derrière la cravate dans la Ligue américaine, l’arrière de 6 pieds 6 pouces a reçu l’appel tant attendu mercredi soir.

« Je croyais que j’étais prêt; c’était seulement une question de prouver cela à Hamilton », a indiqué le premier choix des Canadiens en 2010 qui a conduit les Knights de London à la finale de la coupe Memorial l’an dernier en tant que capitaine. « Recevoir un appel à 22h45 m’a surpris toutefois. »

Lui qui formera un duo avec l’aîné de la brigade défensive du Tricolore, Francis Bouillon, pour son baptême du feu contre les Devils ce samedi, Tinordi a eu la chance de recevoir les conseils de ses coéquipiers en vue de cette rencontre.

« Tous les gars ont été bons pour moi. Ils me parlent beaucoup, me donnent des conseils », d’indiquer la recrue de 21 ans. « Gorgie [Josh Gorges] m’a dit ce matin ‘Tu ne te souviens pas de beaucoup de matchs, mais tu te souviens toujours de ton premier.’ J’essaie simplement de vivre l’expérience à plein. »

Pas très loin, assis dans les gradins, plusieurs membres du clan Tinordi vivront ce soir de première avec lui.

« Toute ma famille va venir, peut-être sept ou huit personnes », d’expliquer Tinordi qui a grandi à Annapolis, en banlieue de Washington, à quelques heures de route de Newark. « Mon père est très excité aussi. Il m’a enseigné le hockey et c’est un grand moment pour moi, mais aussi un grand moment pour lui. »

Son paternel, Mark, qui a passé 12 saisons dans la LNH, avait justement récolté son premier point dans la LNH contre ces mêmes Devils le 26 décembre 1987, en enfilant un but contre Alain Chevrier.

Loin de se soucier de noircir la feuille de pointage, Tinordi, le fils, n’a qu’un objectif en tête pour ce match.

« Je crois que la chose la plus importante pour moi est de garder les choses simples et de jouer de la même façon qui m’a permis d’être ici », d’expliquer le nouveau numéro 42 des Canadiens, qui a récolté deux buts et neuf mentions d’aide avec les Bulldogs cette saison.

De la musique aux oreilles de l’entraîneur-chef des Canadiens.

« Il doit garder son match très simple », de mentionner Michel Therrien. « Il doit s’assurer qu’il y ait une bonne distance entre les attaquants et les défenseurs, de faire une bonne première passe et d’être solide dans ses bagarres à un contre un.

« Il se sent confiant », de poursuivre le pilote du Tricolore. « C’est l’une de ses qualités. Il a toujours eu la confiance requise pour être capable de performer à des bons niveaux. Mais je suis certain qu’une demi-heure avant le match, la nervosité va s’emparer de lui, de la bonne nervosité. On se sent bien avec lui dans l’alignement. »

Après Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher et Greg Pateryn, Tinordi sera la quatrième recrue du Tricolore cette saison à disputer son premier match dans la LNH cette saison, une chance pleinement méritée.

« C’est une journée importante pour lui, sa famille et ses amis », de poursuivre Therrien. « Il mérite d’être ici. Il a bien joué lorsqu’il était à Hamilton. Il doit garder les choses simples et nous voulons le mettre dans des situations où il sera confortable. Il va tuer des punitions comme il l’a fait à Hamilton. Le développement de nos joueurs est très important et une porte s’est ouverte avec la blessure à Raphael Diaz. »

Et c’est maintenant à Tinordi de saisir sa chance.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT:
Échos de vestiaire
En rafale - 16 mars
L'avant-match: Canadiens - Devils
Questionnaire hedbomadaire - 15 mars

Autre étape franchie