Autre étape franchie

vendredi, 15.03.2013 / 14 h 54 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Autre \u00E9tape franchie

BROSSARD – En laçant les patins dans la ECHL en 2007-2008, David Desharnais avait un objectif très précis: jouer dans la LNH.

Maintenant qu’il y est rendu, il sait qu’il y restera pour au moins quatre ans de plus. Vendredi matin, le joueur de centre s’est entendu avec les Canadiens sur les termes d’une prolongation de contrat de quatre saisons, soit jusqu’à la saison 2016-2017, ce qui expliquait en grande partie le sourire qu’il avait dans le visage lorsqu’il est embarqué sur la glace pour l’entraînement.

«Je ne pourrais pas être plus content qu’en ce moment. Être avec les Canadiens pour moi ça veut dire beaucoup. Je savais que ça s’en venait, je ne savais juste pas quand. Je suis heureux de pouvoir passer à autre chose et de pouvoir contribuer aux succès de l’équipe», a lancé Desharnais assailli par les journalistes à sa sortie de la patinoire, quelques heures avant d’embarquer dans l’avion en direction du New Jersey. «Quand ça arrive, tu repenses à tout le monde qui t’a aidé, tout le monde qui a cru en toi. Tu repasses ça dans ta tête et c’est une superbe récompense. »

Échos de vestiaire: David Desharnais

La carrière de Desharnais a été parsemée d’embûches, embûches qu’il a toujours su traverser avec brio. Ayant été boudé par les équipes de la LNH au moment du repêchage en raison de sa petite taille, l’attaquant s’est taillé une place avec les Cyclones de Cincinnati dans la ECHL. Il a alors dominé la Ligue avec une récolte de 106 points en 68 rencontres, lui valant le titre de recrue de l’année et de joueur le plus utile à son équipe en 2007-2008.

« Il y a toujours des doutes. Il faut que tu te relèves, que tu te battes encore plus fort. C’est sûr que dans la East Coast, j’ai douté un peu. Mais ça a été la meilleure année de ma vie et c’est à partir de ce moment-là que j’ai été meilleur», a lancé celui qui a fait le saut dans la Ligue américaine l’année suivante, avant de finalement rejoindre le Tricolore pour de bon en janvier 2011 de jouer sa première saison complète dans la LNH en 2011-2012.

À sa première saison complète dans la LNH, Desharnais s’est retrouvé parmi les trois meilleurs pointeurs de l’équipe avec 60 points, tout juste derrière ses compagnons de trio du moment, Erik Cole et Max Pacioretty.

«S’il y a quelqu’un dans le monde qui méritait une entente de la sorte, c’est bien Davey. Il a toujours prouvé aux autres qu’ils avaient tort », a lancé Pacioretty, avec qui Desharnais a connu un excellent départ dans la LNH. «Il y a beaucoup d’anciens joueurs de hockey dans notre organisation maintenant et peut-être que ça prend un joueur de hockey pour connaître la valeur qu’il a pour cette équipe.»

Si Desharnais a prouvé sa valeur auprès de ses coéquipiers, il a également su impressionner les bonnes personnes par son éthique de travail et son désir de travailler toujours plus fort, à commencer par son entraîneur.

«Voilà un joueur qui n’a pas été repêché, qui a dominé dans la ECHL, qui a eu sa chance dans l’AHL et qui a dominé là aussi. Puis, il a eu sa chance dans la LNH et maintenant il a sa place ici », a mentionné Michel Therrien lors de son point de presse. «David est un gars qui a fait ses preuves à chaque étape en démontrant de la persévérance et du caractère. Nous voulons bâtir notre équipe autour de bonnes personnes et disons qu’il en fait partie. Nous sommes très heureux de l’avoir parmi nous.»

Maintenant que l’objectif est atteint, c’est un autre objectif qui se dresse devant Desharnais. Un objectif pour lequel, cette fois-ci, il aura beaucoup d’aide: remporter la coupe Stanley.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Échos de vestiaire
Prolongation de contrat de quatre ans pour Desharnais
La force tranquille
Le plan de réaménagement approuvé par le Bureau des gouverneurs