Voyage, voyage

dimanche, 10.03.2013 / 21 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Voyage, voyage

SUNRISE – Voyage, voyage chantait Desireless dans les années 1980. Si les Canadiens connaissaient cette chanson, ils l’entonneraient probablement.

C’est avec panache que les Canadiens ont mis la touche finale à leur plus long voyage de la saison 2012-2013, remportant une victoire convaincante de 5 à 2 aux dépens des Panthers, en Floride.

«C’est un voyage exceptionnel. Je mentionnais aux joueurs avant la rencontre de ce soir que nous avions déjà un bon voyage et que nous avions la chance d’en faire un exceptionnel», a mentionné le pilote du Tricolore, Michel Therrien, lorsque questionné sur l’issue de la rencontre et de l’importance des quelques dernières rencontres. «J’ai tellement aimé la façon dont on a dicté ce match-là. On a joué à notre rythme du début à la fin. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est le fait que nous avons joué hier et que malgré tout, c’est nous qui avons dicté l’allure de la rencontre. »

Faits saillants de la rencontre

C’est d’ailleurs avec appréhension que Michel Therien avait encerclé la séquence de cinq rencontres sur son calendrier, sachant, comme tous les entraîneurs, que les matchs sur la route représentent souvent un défi supplémentaire.

«On était conscients que c’était une partie du calendrier qui était pour être difficile, avec le voyagement, six matchs en neuf soirs, contre de bonnes équipes », a confessé Therrien à propos de la séquence qui s’est amorcée samedi soir par un match contre les Penguins, au Centre Bell et qui a donné le coup d’envoi de cette semaine, disons-le, chargée. «Il y a une belle force de caractère qui s’est développée avec ce groupe là. C’est un groupe qui est très responsable et j’aime ce que je vois de notre équipe.»

En accumulant huit points sur une possibilité de dix au cours du voyage, le Tricolore s’est assuré de revenir à domicile à la même position au classement que lorsqu’il a quitté, c'est-à-dire, au sommet de l’association de l’est.

«C’est une semaine qui aurait vraiment pu nous faire mal dans le classement si nous n’avions pas été bien préparés », a laissé tomber le capitaine Brian Gionta, qui a accumulé, en compagnie de ses compagnons de trio Michael Ryder et Tomas Plekanec, un impressionnant total de 19 points, dont sept dans la rencontre de dimanche soir. «Quand tu fais un long voyage comme ça, tu veux connaître du succès. Nous sommes très heureux du résultat.»

Connaissant d’excellents moments depuis son retour à Montréal, Michael Ryder avoue que le fait d’avoir passé ses premiers moments avec les Canadiens sur la route était probablement la meilleure chose qui pouvait lui arriver.

«Ça m’a pris un petit moment pour m’ajuster. Je me sens vraiment comme si ça faisait un bon moment que j’étais sur la route. Quand j’ai quitté Dallas, nous étions sur la route, puis nous sommes revenus pour un match et maintenant, de retour sur la route », a rappelé Ryder qui a accumulé neuf points au cours des cinq derniers matchs. «Ce qui est bien, c’est que ça m’a donné l’occasion de connaître un peu plus les gars et de me sentir à l’aise. Je m’habitue au système et je me sens plus confortable sur la glace. »

En 13 rencontres sur la route jusqu’ici, les Canadiens ont obtenu des points à 11 reprises, subissant seulement la défaite quatre fois. Maintenant qu’il reprend la route de Montréal, Ryder espère simplement que lui, tout comme ses coéquipiers, ne laissera pas leurs succès aux douanes.

«On espère pouvoir continuer dans la même veine quand on va revenir à la maison. Ce voyage était excellent pour l’équipe et je crois que nous avons fait de bonnes choses », a lancé Ryder, qui a notamment marqué son 100e but en carrière dans l’uniforme des Canadiens, avant d’enfiler le numéro 101, en fin de rencontre. «Maintenant, on retourne à la maison et c’est important de continuer à jouer de la même façon.»

Avec une fiche de 8-3-2 à domicile et de 9-2-2 à l’étranger, disons que la troupe de Michel Therrien ne semble pas vraiment avoir de préférence pour un ou pour l’autre… et c’est tant mieux!

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À VOIR ÉGALEMENT
Faits Saillants: Canadiens-Panthers
Sommaire: Canadiens-Panthers
Le jeu des chiffres - 10 mars 2013