Se retrouver

mardi, 05.03.2013 / 13 h 40 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

UNIONDALE – Après un modeste départ, la saison de David Desharnais semble avoir trouvé un second souffle.

Une récolte de cinq points en 13 matchs, voilà ce que l’attaquant originaire de Laurier-Station présentait au début de la campagne, avant de soudainement amorcer une séquence plus qu’intéressante, le 16 février dernier, en marquant le but gagnant contre les Flyers, à Montréal. Depuis, Desharnais a obtenu dix points en neuf rencontres, obtenant notamment deux mentions d’aide le 21 février dernier contre les Islanders, l’adversaire du Tricolore mardi soir.

«Il commence à jouer comme il sait le faire. Je crois qu’il se mettait un peu trop de pression au début de la saison parce que les choses n’allaient pas comme il le voulait. Il joue très bien dernièrement », a offert le défenseur Josh Gorges au sujet de Desharnais, qui a participé à 31,2% des buts des Canadiens au cours des neuf derniers affrontements. «Il veut toujours avoir le contrôle de la rondelle. On dirait qu’il remporte toutes ces batailles pour aller chercher une rondelle libre. Il a tellement une belle vision du jeu que s’il prend possession du disque, il va toujours repérer les deux autres joueurs. Quand il roule à plein régime, il rend notre équipe bien meilleure.»

Faits saillants du dernier match vs. Islanders

Si l’équipe au complet bénéficie de la vision et du talent de Desharnais, ce sont ses compagnons de trios, Brendan Gallagher et Max Pacioretty qui ont la chance d’évoluer à ses côtés, accumulant les points à la pelle depuis qu’ils ont été jumelés au jeune homme de 26 ans. Le trio de l’heure compte 16 points à sa fiche au cours des trois dernières rencontres seulement.

«Il me semble avoir dit que quiconque tenait de mauvais propos au sujet de David Desharnais allait devoir se rétracter », a lancé Pacioretty, faisant référence à ceux qui questionnaient le gabarit et les capacités du joueur de centre. «On dirait qu’ils doivent le faire maintenant. C’est un joueur incroyable et il a ajouté un élément intéressant à son jeu cette année. Il fonce au filet et il tire un peu plus. Ça démontre beaucoup sur sa force de caractère et ça le fait marquer des buts aussi.»

Habituellement reconnu pour être un passeur plutôt qu’un marqueur, Desharnais, semble, comme l’indique Pacioretty, avoir trouvé un flair certain pour le fond du filet et le goût de voir s’allumer la lumière rouge. Au cours de la dernière fin de semaine, il a marqué trois buts contre les équipes de premier plan que sont les Penguins et les Bruins.

Le secret derrière les récents succès de David Desharnais? Le travail d’équipe et le plaisir.

«C’est un retour à la base. On s’amuse et on travaille fort. Dans ce temps-là, tout rentre dans l’ordre et on gagne » a laissé tomber celui qui avoue avoir retrouvé quelque chose de très important au hockey. «C’est aussi dans ma tête, la question de la confiance. Quand tout va bien, il n’y a rien qui nous arrête.»

Ça, les adversaires du Tricolore peuvent en témoigner, alors que la troupe de Michel Therrien, toujours au sommet du classement dans l’Est avec 32 points, tentera d’enregistrer au moins un point dans un douzième match de suite.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Avant-match: Canadiens - Islanders
Carnet de route Expedia.ca
Classement
Les écrits restent
Max Pacioretty nommé la 1ère étoile de la semaine