Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les écrits restent

lundi, 04.03.2013 / 16 h 17 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les \u00E9crits restent

UNIONDALE – Les paroles s’envolent, mais les écrits restent… surtout quand ils sont sous la forme d’un classement dans le journal.

L’entraîneur-chef des Bruins Claude Julien a tenu des propos plutôt vindicatifs à l’endroit des joueurs des Canadiens après la rencontre de dimanche soir à Boston, les accusant de jouer la comédie sur la glace. Au lendemain du match, le pilote du Tricolore Michel Therrien n’a pu qu’esquisser un sourire en pensant à ce qui avait été dit la veille.

« Ça fait longtemps que je connais Claude. Ça fait longtemps que je dirige des équipes contre lui. Pour moi, ce sont des commentaires tout à fait ridicules », a lancé Therrien, qui a tenu un entraînement plutôt léger lundi matin au Nassau Coliseum. « On sent beaucoup de frustration après avoir perdu ce match-là. Claude n’a qu’à se concentrer sur son équipe et je vais me concentrer sur la mienne. »

Commentaires de Michel Therrien

Après avoir été critiquée coup sur coup par John Tortorella des Rangers et Claude Julien des Bruins en l’espace de quelques semaines, la troupe de Michel Therrien compte bien continuer dans la même veine, jetant chaque fois un coup d’œil au classement… et dans le rétroviseur.

« On se concentre à jouer un style qu’on pense qui va nous apporter du succès. Pour moi, c’est ça qui est important. On doit se présenter à chaque match et pour nous, ça veut dire de jouer un style agressif et de contrôler le match », a poursuivi Therrien. « Les joueurs portent attention aux détails et il faut leur donner beaucoup de crédit. »

La première étoile de la semaine dans la LNH, Max Pacioretty, va un peu dans le même sens que son entraîneur, mentionnant que c’est probablement davantage la position au classement du Tricolore plutôt que son style de jeu qui irrite le plus les adversaires.

« C’est de la jalousie. Nous sommes au sommet présentement et de lire des commentaires comme ça, c’est super » a lancé Pacioretty qui a obtenu 14 points à ses neuf derniers matchs. « Si nous étions au dernier rang, ils ne diraient pas ce genre de chose à propos de nous, mais nous sommes au premier rang et c’est le meilleur sentiment au monde. »

Peu importe la controverse, les hommes de Michel Therrien vont poursuivre leur chemin avec la même recette que celle qui leur apporte du succès depuis le début de la saison: le prochain match est le plus important.

« C’est notre philosophie cette saison. Peu importe ce que nous avons fait hier, aujourd’hui, c’est de l’histoire ancienne. Nous n’avons rien accompli encore et nous ne pouvons pas nous asseoir sur nos lauriers », a expliqué le toujours réfléchi Josh Gorges, qui admet toutefois que la rencontre de dimanche soir avait un petit quelque chose de plus. « C’est certain qu’hier, c’était une grosse victoire contre une bonne équipe, mais comme nous l’avons fait après notre défaite contre Pittsburgh, nous nous retroussons les manches aujourd’hui et nous nous préparons pour un autre défi. Nous sommes de retour au travail et nous voulons jouer à notre meilleur. »

Et le prochain défi, ce sera dans un peu plus de 24 heures alors que le voyage se poursuit contre les Islanders, à New York mardi soir.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Échos de vestiaire
Votez pour le Jeu de la semaine
Max Pacioretty nommé la 1ère étoile de la semaine
À son propre jeu
Le jeu des chiffres - 3 mars 2013