Performance sans bavure

mercredi, 27.02.2013 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
TORONTO – Le court voyage de deux matchs à l’étranger du Tricolore ne pouvait se terminer de meilleure façon.

Après avoir subi une défaite crève-cœur en tirs de barrage lundi à Ottawa, les Canadiens ont réussi à venger leurs deux revers qu’ils avaient subis aux mains des Maple Leafs plus tôt cette saison, enregistrant une solide victoire de 5 à 2 au Air Canada Centre de Toronto.

« C’est une belle sensation, tout le monde s’est levé ce soir. Nous avions échappé un point à Ottawa. Nous n’étions pas heureux de la manière que nous avions joué, mais nous avons joué de la même manière ce soir », témoigne Max Pacioretty, qui a inscrit ses cinquième et sixième buts de la saison mercredi. « Ils ont eu d’excellentes chances qu'ils ont exploitées. Nous ne pouvons pas laisser Carey seul comme ça continuellement. Il nous a grandement aidés en stoppant le lancer de punition. »

Les Canadiens célèbrent le but d'Alexei Emelin
Cet arrêt qu’a effectué le gardien du Tricolore au milieu de la deuxième période alors que son équipe menait 2 à 1 s’est avéré être un moment crucial dans cette rencontre. Bien que les Leafs aient réussi à niveler le pointage quelques minutes plus tard, l’arrêt de Price aux dépens de Mikhail Grabovski a démontré à ses coéquipiers qu’il était là pour eux et qu’ils n’avaient qu’à continuer à exercer de la pression sur leurs adversaires.

« J’ai été patient et j’attendais qu’il effectue le premier mouvement », admet Price, qui stoppait du coup un septième lancer de punition en 11 tentatives depuis son entrée dans la LNH. « Nous avons contrôlé le jeu durant la majorité de la partie. Nous avons obtenu ce que nous méritions et nous avons conservé notre plan de match.

Beaucoup s’attendaient à ce que des représailles aillent lieu mercredi soir en raison des nombreux incidents qui sont survenus lors du dernier affrontement entre ces deux équipes, il y a un peu plus de deux semaines. C’est tout le contraire qui est survenu alors que seulement deux punitions ont été décernées durant la totalité de la rencontre par les arbitres. Les joueurs du Tricolore l’avaient mentionné à plusieurs reprises au cours des derniers jours : leur priorité était de repartir de la ville reine avec les deux points.

« C’est de ça que je suis le plus fier », raconte Pacioretty, qui avait justement été impliqué dans un de ces incidents le 9 février dernier. « Les entraîneurs ont effectué de l’excellent travail pour s’assurer que nous serions prêts et que nous ne serions pas trop émotifs envers cette partie. Ça a définitivement rapporté. »

Un des autres joueurs de la troupe de Michel Therrien qui n’était aucunement gêné par l’intimidation des Leafs sur la patinoire était Brendan Gallagher, qui a de nouveau été impliqué dans plusieurs escarmouches tout au long de la rencontre. Il n’a cependant pas eu à laisser tomber les gants comme la dernière fois contre Toronto, mais il a réussi à faire mal à l’adversaire en inscrivant le but de la victoire en troisième période.

Perdre les deux premiers duels face aux Leafs a été difficile à digérer, c’est pourquoi il a pris le taureau par les cornes pour s’assurer que la troisième fois serait la bonne.

« À chaque fois que vous perdez deux fois contre la même équipe, vous voulez rebondir. Vous n’aimez pas perdre; mais lorsque c’est Toronto-Montréal, les émotions de cette rivalité ressortent toujours », mentionne Gallagher, qui a pris le troisième rang des buteurs des recrues de la LNH en inscrivant son sixième filet de la campagne. « Lorsque ça devient physique, je crois que ça m’aide. C’était amusant ce soir et repartir avec la victoire était encore plus satisfaisant. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:

Faits Saillants: Canadiens-Leafs
Sommaire: Canadiens-Leafs
Le jeu des chiffres - 27 février 2013