Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Rebonjour, Michael

mardi, 26.02.2013 / 20 h 13 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Rebonjour, Michael

TORONTO – Après les retours de plusieurs membres dans l’organisation au cours des derniers mois, il faut maintenant ajouter le nom de Michael Ryder à cette liste.

Le directeur-gérant des Canadiens Marc Bergevin a procédé mardi en fin de journée, à sa première transaction majeure depuis qu’il est entré en poste en mai dernier, faisant l’acquisition de l’attaquant Michael Ryder des Stars de Dallas en retour d’Erik Cole.

Le plus récent but de Ryder

Il s’agira d’un retour aux sources pour Ryder, qui avait été un choix de huitième ronde du Tricolore lors du repêchage de 1998. Ce dernier enfilera l’uniforme bleu-blanc-rouge pour une première fois depuis la fin de la saison 2007-2008, au cours des prochains jours.

« C’est un joueur pour moi qui produit sur le jeu de puissance, c’est un marqueur », explique le directeur général des Canadiens à propos de  son nouvel attaquant. « C’est un gars qui connait la pression du marché à Montréal et qui a déjà remporté une coupe Stanley à Boston. »

Alors que Cole a défrayé les manchettes pour plusieurs raisons avant le début de la saison, Bergevin a rapidement indiqué que ces déclarations n’avaient aucunement influencé sa décision d’envoyer le vétéran de 34 ans à Dallas. Il a également tenu à indiquer que Cole n’a en aucun temps demandé à être échangé.

Ryder connaissait une bonne saison jusqu’à présent avec les Stars. Il partageait la tête chez les meilleurs marqueurs à Dallas avec une récolte de six buts et 14 points en 19 rencontres. Bergevin espère qu’il pourra poursuivre sur sa lancée et être une arme supplémentaire à l’arsenal du Tricolore.

« C’est un joueur qui nous aidera immédiatement. Il produit et c’est un gars qui nous aidera dans plusieurs domaines », poursuit Bergevin, qui a également obtenu un choix de troisième ronde dans cette transaction. « Il était surpris de l’échange, mais il était heureux de revenir où il a connu du succès. Il adore Montréal et je lui ai dit que nous étions très heureux de faire son acquisition. »

Au moment de la transaction, Ryder était à Columbus avec les Stars. Bergevin a laissé entendre qu’il était confiant de voir le vétéran de 32 ans dans l’alignement mercredi soir lorsque son équipe affrontera les Maple Leafs à Toronto.

Alors que Ryder avait été laissé de côté à ses derniers moments avec le Tricolore avant qu’il ne quitte pour Boston à titre de joueur autonome en 2008, Bergevin, qui n’était pas en poste lorsque la décision de le laisser aller avait été prise, ne se préoccupe pas de ça. Bien que Ryder deviendra de nouveau joueur autonome cet été, le directeur général des Canadiens ne se préoccupe pas de ces facteurs.

« Je tente toujours, toujours, toujours d’améliorer mon équipe », explique Bergevin, au sujet de celui qui a déjà réussi deux saisons de 30 buts à Montréal par le passé. « Il a connu du succès à Montréal, il a connu du succès à Boston et il a connu du succès à Dallas. Personne ne possède de boule de cristal, mais je ne vois pas pourquoi il ne connaîtra pas de succès à Montréal de nouveau. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Les Canadiens acquièrent Michael Ryder et un choix de 3e ronde en 2013 en retour d'Erik Cole
Faits saillants de Michael Ryder
Garder la tête froide
Un point par-ci, un point par-là