Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Soutien apprécié

mercredi, 13.02.2013 / 14 h 05 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Soutien appr\u00E9ci\u00E9
SUNRISE -- Une équipe qui peut compter sur la production de tous ses trios est une équipe qui connaît du succès.

Avec ses deux mentions d'aide lors de la rencontre de mardi contre le Lightning, Lars Eller fait partie de ceux qui auront probablement une petite étoile à côté de leur nom dans le cahier de notes de Michel Therrien. Et pas seulement dans celui de Therrien, mais également dans celui de ses coéquipiers.

«Larry a toujours été très bon défensivement. Il patine bien, il est fort et offensivement, il est très talentueux. C'est un plaisir de jouer avec lui», a offert Travis Moen, qui a d'ailleurs bénéficié d'une passe de Eller pour marquer son premier but de la saison, mardi. «C'est un joueur bourré de talent lorsqu’il joue avec confiance. On a connu un bon match mardi et on espère que ça va se poursuivre ainsi.»

D'ailleurs à voir la façon dont Michel Therrien utilise ses quatre trios, le «quatrième trio» aura de nouveau l'occasion de faire ses preuves.

«C'est bien de voir que les quatre trios ont du temps de glace. Il a confiance en ses quatre lignes et n'hésite pas à nous envoyer dans la mêlée», a lancé Moen, qui a disputé 10:59 lors du premier duel floridien, en plus d’afficher un différentiel de plus-2. «Le fait d'être considéré comme étant la quatrième ligne importe très peu pour nous.»

Errant sur presque tous les trios des Canadiens depuis le début de la saison, Lars Eller semble avoir trouvé une niche intéressante au centre de Colby Armstrong et de Travis Moen. Pour lui, le fait de jouer sur la première ou la quatrième ligne n'a aucune importance si la production offensive n'est pas au rendez-vous.

«Idéalement, tu joues toujours sur le même trio. Mais les choses peuvent changer très rapidement», avoue Eller qui a évolué sur tous les trios du Tricolore jusqu'ici, à l'exception de celui composé de Brian Gionta, Tomas Plekanec et Rene Bourque. «J'essaie d'avoir toujours la même approche, peu importe sur quel trio je me retrouve.»

Le travail de l'unité de soutien du Tricolore ne s'est pas seulement fait sentir au niveau du pointage, mais également dans la voix de l'entraîneur, qui s’est dit satisfait de l'effort déployé par les Moen, Eller et Armstrong.

«On en a discuté avec les gars. On aimait leur façon de jouer en défensive et leur façon de travailler en désavantage numérique. Mais je leur ai expliqué qu’un but en 11 matchs, ce n’était pas assez», a avoué Michel Therrien. «J’ose espérer qu’ils ont compris. Ils nous ont donné deux buts. Sur une longue période de temps, tout le monde doit contribuer et j’ai apprécié ce qu’ils ont fait hier.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
24CH Flash #12
C’est le résultat qui compte
Après un quart