Il ne peut y en avoir qu’une

mardi, 12.02.2013 / 14 h 05 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Il ne peut y en avoir qu\u2019une

TAMPA – Quand deux équipes qui ont quelque chose à prouver se rencontrent, on peut s’attendre à tout un spectacle.

Suite à une performance difficile samedi soir contre les Leafs, les hommes de Michel Therrien tenteront de rebondir en affrontant le Lightning, à Tampa Bay. Le pilote du Tricolore compte bien se servir de cette rencontre comme d’un laboratoire pour évaluer son équipe.

«J’ai vraiment hâte au match de ce soir. D’avoir des mauvaises performances au cours d’une saison, c’est normal et ça arrive à n’importe quelle équipe », a tenu à rappeler Therrien au terme de l’entraînement matinal. «L’important, c’est de voir comment l’équipe va réagir et va rebondir après une performance comme celle-là. J’ai aimé ce que j’ai vu à l’entraînement aujourd’hui et je m’attends à un bon match de la part des gars ce soir.»

Max Pacioretty et Brandon Prust ont échangé leurs compagnons de trios.

Alors qu’ils tentent d’éviter un quatrième revers de suite, les Canadiens devront se frotter à une équipe qui tente, de son côté, de ne pas subir la défaite dans un cinquième match d’affilée.

«Du côté du Lightning, ils connaissent aussi des moments difficiles », a soutenu Therrien. «Nous nous attendons à voir une opposition très concentrée, une équipe qui a faim et nous devons être prêts à jouer un match qui a beaucoup de signification pour les deux équipes.»

Ayant vu sa troupe être blanchie contre les Leafs samedi et marquer qu'un seul but contre les Bruins le 6 février dernier, l’entraîneur a décidé de procéder à un remaniement à l’intérieur de ses trios. Ainsi, les partisans auront la chance de voir Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher évoluer en compagnie de Max Pacioretty, alors que Brandon Prust prendra place aux côtés d’Erik Cole et de David Desharnais.

«Tout le monde tente de prouver quelque chose ce soir. Nous avons perdu trois matchs de suite et chacun veut être le gars qui élève son jeu. Peut-être que la chimie des nouveaux trios aidera », a laissé savoir Pacioretty. «J’ai joué avec Gallagher et nous avons bien joué ensemble. Galchenyuk est un joueur de talent. Ça serait génial que notre trio marche bien.»

Maintenant à sa cinquième saison à Montréal, Pacioretty connaît très bien le genre de situation dans laquelle les deux jeunes recrues sont placées, ayant lui-même disputé son premier match dans l’uniforme tricolore alors qu’il venait à peine d’avoir 20 ans.

«Plus le temps avance, plus ils auront davantage de responsabilités au sein de cette équipe. Ils s’améliorent à chaque jour et j’espère pouvoir leur montrer quelques trucs et vice-versa », mentionne le numéro 67. «Nous avons confiance en l’entraîneur, nous avons confiance envers les systèmes de jeu et maintenant, avec un peu de chance, nous développerons une belle chimie.»

Du côté de Prust, il est très heureux de se retrouver avec Cole et Desharnais et compte bien leur faire un maximum de place sur la patinoire.

«C’est excitant de jouer avec ces deux-là. Ce sont d’excellents joueurs et je ne crois pas que ce sera difficile de me joindre à eux », a mentionné Prust, qui est reconnu pour ne pas faire dans la dentelle. «Je vais essayer de faire ce que je sais faire, soit insuffler de l’énergie et leur donner la rondelle pour qu’ils puissent faire de bons jeux. Nous voulons sortir du vestiaire, établir le tempo et dicter l’allure du match dès le départ.»

Deux choses sont certaines. Il ne peut y avoir qu’une seule équipe gagnante et le match commence à 19h30.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Carnet de route Expedia: Tampa Bay
Face à face: Canadiens - Lightning
Vente d'équipement usagé - 16 février
24CH Hebdo #3