Duel au sommet

mercredi, 06.02.2013 / 13 h 12 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Duel au sommet

BROSSARD – Le premier affrontement de la saison entre les Canadiens et les Bruins est toujours un moment privilégié par les partisans… et par les joueurs aussi.

«J’ai grandi en étant partisan des Canadiens, alors c’est spécial de participer à une telle rivalité – surtout à la maison », a mentionné Colby Armstrong qui disputera un 22e match en carrière contre les Bruins, mais un premier dans l’uniforme du Tricolore. «C’est très excitant de les affronter pour une première fois cette saison. Ça risque d’être un bon test pour nous»

Le vétéran de 30 ans, qui a vécu la rivalité Montréal-Toronto alors qu’il s’alignait avec les Maple Leafs, se rend bien compte qu’il y a quelque chose de bien spécial dans les duels entre les Canadiens et les voisins du Massachusetts.

Josh Gorges parle de la rivalité Canadiens - Bruins

«Ça se sent en ville. Je suis sur Twitter et mon compte déborde de commentaires de gens nous suppliant de battre les Bruins», a lancé celui qui utilise le nom de @armdog sur cette plate-forme de médias sociaux. «C’est une rivalité qui a toujours existé dans le monde du hockey alors ça ne devrait pas être trop difficile d’embarquer dans le match et de la poursuivre.»

Alors que certains goûteront pour une première fois à la rivalité Canadiens-Bruins, d’autres, comme Josh Gorges, en ont l’habitude. Mais malgré tout, chaque fois qu’une équipe vêtue de noir et de doré s’amène en ville, le défenseur ne peut s’empêcher d’avoir une poussée d’énergie.

«J’ai appris à adorer ces matchs. Ce ne sera pas facile, mais c’est ce qui rend le tout tellement agréable. Une présence peut faire la différence. L’attention au détail, la préparation, le plaisir de jouer contre Boston. C’est plaisant de jouer dans ces matchs et j’ai très hâte», a mentionné Gorges, qui rappelle que même si le match de mercredi représente un bon test, les 40 matchs restants représentent tous de gros tests.

«Oui, c’est le plus gros test. Nous le dirons ce soir puis demain, il y aura un autre gros test. Nous devons avoir ce genre de mentalité et de sentiment d’urgence à l’approche de tous les matchs », a professé Gorges, alors que le premier rang de la Conférence de l’Est est à l’enjeu. «Tout le monde parle de la saison courte et à quel point chaque match est important. Ils ont raison. »

La formation des Bruins compte quelques absents de taille, alors que Shawn Thornton et Daniel Paille n’ont pas fait le voyage vers la ville aux cent clochers. De son côté, Brad Marchand représente un cas douteux, lui qui n’a pas participé à l’entraînement des siens mercredi matin. Malgré cela, Gorges ne crie pas victoire trop rapidement.

«Je crois qu’ils jouent de la même façon, peu importe qui est dans leur alignement. C’est pour ça qu’ils ont connu du succès au cours des dernières années. Nous savons qui nous affrontons. Ils vont nous faire travailler pour chaque pouce de terrain et nous sommes prêts à le faire», a avoué celui qui vivra la rivalité pour une 25e fois en carrière, sans compter bien sûr les duels en séries éliminatoires.

Les Bruins s’amènent à Montréal avec une fiche parfaite en désavantage numérique, n’ayant accordé aucun but jusqu’ici alors qu’ils étaient à court d’un homme. En contrepartie, les Canadiens ont marqué entre un et deux buts en avantage numérique au cours de toutes leurs rencontres jusqu’ici cette saison, à l’exception de leur plus récent affrontement.

«Nous allons jouer notre style de jeu, nous allons faire ce que nous savons faire pour que notre équipe connaisse du succès », a soutenu Gorges. « Les choses ont changé cette année par rapport aux années précédentes. Nous allons continuer de jouer notre style. On veut forcer les équipes à s’ajuster à nous et non l’inverse. »

Le match débute à 19h30.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Échos de vestiaire
Patinoire Bleu-Blanc-Bouge
L'avant-match: Bruins @ Canadiens
Dans le calepin - 5 février 2013
Guérison accélérée