Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les Canadiens se joignent au programme « Le Hockey en parle »

mercredi, 06.02.2013 / 15 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Canadiens de Montréal
X
Partagez avec vos amis


Les Canadiens se joignent au programme \u00AB Le Hockey en parle \u00BB

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – Les Canadiens de Montréal se joignent aux Flames de Calgary, aux Oilers d’Edmonton, aux Jets de Winnipeg, aux Canucks de Vancouver, aux Sénateurs d’Ottawa et aux Maple Leafs de Toronto, et participent au programme Le Hockey en parle, une nouvelle initiative appuyée par la Ligue nationale de hockey qui vise à sensibiliser la population à la santé mentale et aux traitements efficaces auxquels on peut recourir. Dans chacun des marchés au Canada où se trouve une équipe de la LNH, une soirée de match en février sera consacrée au programme Le Hockey en parle alors que chaque formation se fera le porte-parole afin d’inciter la population d’un océan à l’autre à parler de santé mentale et de bien-être. Touché par la cause, le défenseur Josh Gorges ainsi que l’ambassadeur des Canadiens Guy Lafleur prêtent leurs voix à titre de porte-parole pour cette campagne.

Les Canadiens de Montréal lancent leurs initiatives le mercredi 6 février par une soirée de sensibilisation Le Hockey en parle alors que les Bruins de Boston seront les visiteurs au Centre Bell. Dès l’ouverture des portes, les conjointes des joueurs et des ambassadeurs Bell distribueront des bracelets en appui à la campagne Bell Cause pour la cause. Invités d’honneur de la soirée, des jeunes de la Fondation les petits trésors auront l’opportunité d’assister au match dans une loge, alors que des représentants de cette Fondation seront au kiosque communautaire de la section 103 pour remettre de l’information sur leur organisme et sensibiliser les partisans à la cause de la santé mentale. Enfin, en appui à la cause, les joueurs des Canadiens porteront sur leur casque le logo du programme Le Hockey en parle pour le restant du mois de février.

Les sept équipes canadiennes faisant partie de la LNH reconnaissent l’importance d’éduquer la population au sujet de la santé mentale et d’engager un dialogue à cet égard à l’échelle nationale. À priori, le but du programme Le Hockey en parle consiste à exposer le grand public à cette condition trop souvent méconnue et, ce faisant, contribuer à dissiper les préjugés associant les problèmes de santé mentale à une tare sociale. Cette stigmatisation s’ajoute aux souffrances et aux contraintes qui pèsent sur les personnes victimes de maladies mentales. Grâce à la collaboration des sept équipes canadiennes, ce message aura une portée d’envergure qui permettra de rejoindre les citoyens de tous les âges et de tous les milieux de la société. Tout au long du mois de février, chacune des équipes canadiennes sensibilisera la population aux maladies mentales par le biais de messages dans l’enceinte de leurs amphithéâtres respectifs, leurs sites web, le partage d’information et les expériences vécues lors de l’un de leurs matchs à domicile. La programmation et le dialogue procurent une occasion de transmettre aux amateurs de hockey de l’information concernant les problèmes de santé mentale et, du même coup, leur permettre ainsi de mieux comprendre les défis associés à cette condition et de mettre en contact les personnes ayant besoin d’aide avec des organismes concernés.

LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE

Un Canadien sur cinq sera victime de problèmes de santé mentale ou de maladie mentale au cours de sa vie; chaque Canadien sera touché indirectement par cette condition par le biais d’un membre de sa famille, d’un ami ou d’un collègue. La stigmatisation ou la discrimination reliée aux maladies mentales représente une barrière importante non seulement au point de vue du diagnostic et du traitement, mais également quant à l’acceptation sociale. Environ 70 % des problèmes de santé mentale et des maladies mentales débutent durant l’enfance ou l’adolescence. En identifiant les facteurs de risque tôt et en recourant aux outils et au secours offerts, on arrive à empêcher que la situation se détériore. Les problèmes de santé mentale et les maladies mentales peuvent être traités efficacement.