Bienvenue P.K.

lundi, 28.01.2013 / 21 h 51 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

MONTRÉAL – L’encre est maintenant sèche sur le contrat de P.K. Subban. Le jeune défenseur est maintenant en route pour Montréal.

Après avoir passé la première semaine et demie de la saison à regarder ses coéquipiers jouer à la télé, Subban ne pouvait attendre un jour de plus avant de les rejoindre sur la glace. Bien que ça ait pris un peu plus de temps que prévu pour trouver un terrain d’entente, le jeune homme de 23 ans est simplement heureux de pouvoir revenir dans la seule ville de la LNH qu’il peut appeler maison.

Subban à l'entraînement

«Au hockey, il y a parfois un côté business et c’est un processus. Tu ne sais jamais combien de temps ce processus durera, mais maintenant je suis content d’en être arrivé à cette entente, qui rend heureux les deux parties », a partagé Subban par le biais d’un appel conférence directement de sa maison de Toronto, quelques heures après avoir paraphé une entente de deux ans avec les Canadiens.

«Beaucoup de gens savent le type de joueur que je suis et le genre de personne que je suis », a-t-il poursuivi. «La plus grande motivation [pour moi], c’est l’équipe. Je suis vraiment excité d’être de retour sur la glace avec notre équipe, d’en faire partie et de gagner des matchs de hockey. De jouer à Montréal, c’est le summum ; c’est le meilleur endroit où jouer. J’ai très hâte de sauter sur la glace.»

Le nouveau directeur général des Canadiens, Marc Bergevin n’a jamais caché son intention de s’entendre avec le défenseur, mentionnant dès son premier jour de travail qu’il allait en faire une priorité.

«Il faut toujours regarder l’avenir lorsqu’il est question d’un joueur. Depuis que j’ai été embauché, je n’ai jamais douté de mon désir de voir P.K. Subban faire partie de l’équipe dans l’avenir», a expliqué Bergevin. «Certaines négociations sont plus rapides, d’autres plus longues. Maintenant, c’est terminé et nous sommes très heureux d’avoir P.K. à bord.»

Avec une équipe qui aborde la rencontre de mardi contre les Jets forte d’une séquence de trois victoires consécutives et un tout nouveau système à apprendre, Subban sait qu’il devra peut-être patienter un peu avant de revenir dans l’alignement. Bien que cela fasse 297 jours qu’il a enfilé un chandail des Canadiens, le fougueux défenseur n’est pas inquiet d’être rouillé lorsque ce sera à son tour.

«Je suis toujours prêt à jouer », a-t-il lancé, sourire en coin dans la voix. «Je suis prêt, peu importe quand Marc ou Michel me donnera le feu vert. Je patine avec les SteelHeads de Mississauga dans l’OHL depuis les trois dernières semaines et demie et je me suis entraîné chaque jour durant le lock-out.

«J’ai été sur la glace pour environ trois heures et demie par jour, alors je crois que je suis dans la meilleure forme possible », a confirmé Subban qui se joindra à l’équipe à Ottawa mercredi matin. «C’est certain que rien n’équivaut à un match, mais mentalement et physiquement, je sais que je suis prêt et je suis prêt à aider, peu importe où on a besoin de moi.»

Après avoir raté le court camp d’entraînement, le premier match à domicile, le premier voyage de l’année, de même que certains des premiers buts et premiers matchs de ses nouveaux amis, Subban aura au sommet de sa liste de passer du temps de qualité avec ses coéquipiers.

«Ça fait déjà deux ans et demi que je connais la plupart des gars dans le vestiaire et j’ai développé une bonne relation et une bonne chimie avec ces gars», a décrit Subban qui a également passé du temps avec Alex Galchenyuk, Colby Armstrong et Brandon Prust au cours de l’été dernier. «J’ai hâte de retourner dans le vestiaire, d’aller sur la route, de jouer et de pratiquer avec eux pour apprendre à mieux les connaître. Le plus rapidement je peux mieux connaître tout l’équipe, le mieux ce sera.»

Le Triple Low-Five

Bien qu’il ait trouvé le moyen de demeurer en contact avec ses compagnons, Subban sait bien qu’il aura fort à faire pour redorer son blason auprès de certains partisans. Mais heureusement pour lui, il sait également que la meilleure façon de rendre les partisans heureux, c’est d’accumuler les victoires.

«Je pense aux partisans tout le temps ; je les vois dans mes rêves! J’admire les partisans, le support et la relation que nous avons », a laissé savoir le flamboyant défenseur. «C’est certain que ma concentration doit se porter maintenant sur l’équipe et sur l’aide que je peux apporter à l’équipe et ça, je peux le contrôler. Avec ce processus, je comprends que tout le monde va avoir son opinion, mais j’ai juste vraiment hâte d’aider l’équipe à gagner. Tout le monde aime voir les Canadiens de Montréal gagner. »

De voir son équipe empiler trois victoires en quatre matchs est probablement la seule chose qui a permis à Subban de mieux endurer le fait de ne pas jouer, même s’il a trouvé la chose plutôt difficile.

«Difficile? Je dirais que le mot est faible. C’était très dur de regarder en tant que joueur », a admis Subban. «Le plus difficile a été de regarder le match d’ouverture à domicile et de voir tous ses grands joueurs qui ont aidé à bâtir l’organisation des Canadiens. La mentalité qui veut que les Canadiens de Montréal représentent une grande famille est vraiment bien installée. C’est ce qui est le plus important au sujet de cette organisation.

«J’étais un partisan en grandissant et mon père adorait les Canadiens. J’ai grandi en regardant les Canadiens et tout le monde savait qu’il ne s’agissait pas que d’un joueur ; c’est à propos de l’équipe et de bâtir cette équipe, une équipe gagnante. Je veux en faire partie. Je suis tellement heureux d’être de retour. Mon cœur est à Montréal.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

À VOIR ÉGALEMENT
Les Canadiens concluent une entente de deux saisons avec le défenseur P.K. Subban
Top 15 - P.K. Subban
Galchenyuk et Gallagher à l'entraînement
Votez pour le Jeu de la semaine
Jeunesse d’aujourd’hui
Markov joue les héros
Max Pacioretty a subi d'urgence une appendicectomie