Ici pour rester

lundi, 28.01.2013 / 14 h 15 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Ici pour rester

BROSSARD – La famille des Canadiens s’est officiellement agrandie lundi matin.

À l’aube de son cinquième match dans la LNH, le dernier de sa période d’essai de cinq rencontres, Alex Galchenyuk a reçu toute une nouvelle lorsqu’il a rencontré l’entraîneur Michel Therrien, quelques minutes avant l’entraînement.

Commentaires d'Alex Galchenyuk

«Pour être honnête, je ne savais pas à quoi m’attendre », mentionne le jeune homme de 18 ans. «Je pensais qu’on allait parler du match ou quelque chose comme ça. C’est toujours excitant de savoir ce que les entraîneurs ont à te dire. Et là, ils m’ont dit que je restais. J’étais très excité.»

Visiblement très heureux de la tournure des événements, Galchenyuk a tout de même eu une petite pensée pour le Sting de Sarnia, qui a perdu plus tôt les services de Nail Yakupov et qui perd maintenant ceux de leur nouveau capitaine.

«C’est vraiment le début de quelque chose de nouveau pour moi. Dès que j’ai été repêché, j’ai mis le repêchage derrière moi. Puis je voulais faire l’équipe, mais il y a eu le lock-out. Puis j’ai joué dans les rangs juniors, je suis devenu meilleur. Maintenant mon but était de faire l’équipe. J’aurais été déçu de ne pas rester. Maintenant je peux relaxer un peu et surtout, essayer de leur prouver qu’ils ont pris la bonne décision», a lancé celui qui risque fort de vivre à Montréal en compagnie de sa mère et de sa sœur qu’il a d’ailleurs pris le temps de remercier. «J’ai téléphoné à ma sœur, qui était ici pour regarder l’entraînement. Puis, j’ai téléphoné à mes parents. Ils étaient très heureux. C’est un rêve qui devient réalité et pas seulement pour moi. Je ne serais pas ici sans ma famille. Ils ont travaillé fort pour m’aider à me rendre ici. Je ne pourrai jamais assez les remercier.»

Galchenyuk et Gallagher à l'entraînement

Et les bonnes nouvelles ne se sont pas arrêtées là dans l’entourage des Canadiens. Quelques instants plus tard, c’était au tour de son ami et compagnon de trio Brendan Gallagher de se voir accorder un vote de confiance de la part de son entraîneur. Celui-ci s’est fait dire qu’il allait demeurer à Montréal jusqu’à nouvel ordre, le jeune attaquant de 20 ans ayant un contrat à deux volets, permettant à la formation de l’envoyer à Hamilton.

«Ils ont mérité le droit de rester ici », mentionne Josh Gorges, qui a notamment hébergé Gallagher au cours de l’été 2012. «Ils sont arrivés préparés avec l’intention de faire partie de l’équipe et ils ont travaillé dur. Je crois que ce sont deux joueurs bourrés de talent qui se complémentent bien. Chucky a beaucoup de talent et est agressif pour un gars de 18 ans. Pour Gally, je dirais qu’il se présente vraiment à chaque match. J’adore le regarder sur la glace, il fonce au filet, il est dans la face des adversaires. Ça va être plaisant de les voir aller dans les années à venir.»

La réaction de Gorges par rapport à l’annonce ne lui est pas limitée. Tous les autres joueurs rencontrés dans le vestiaire après l’entraînement ont vanté les mérites de leurs jeunes compagnons.

«Ils sont excellents. Ce ne sont pas que des bons jeunes, mais ce sont des gens de qualité. Ils ne sont pas arrogants et ça, c’est important. Quand tu es jeune, tu dois demeurer humble parce que tu dois gagner le respect des vétérans et de tes coéquipiers. C’est ce qu’ils font», a assuré Carey Price, mentionnant à la blague qu’il comptait bien veiller sur eux. «J’ai quelques amis dans le coin. On va garder un œil sur eux.»

Ayant lui-même fait le saut dans la LNH à l’âge de 20 ans, Carey Price sait très bien que de nombreux pièges attendent Galchenyuk et Gallagher et il compte bien être là pour les épauler au cours des prochaines saisons.

«Il y a beaucoup à apprendre. Ça va être une première expérience loin de la famille d’accueil alors tu apprends un peu comment fonctionne la vie, en même temps que tu joues dans la LNH, alors il peut y avoir de nombreux défis. Nous devons les aider à prioriser et à rester bien concentrés sur l’objectif», a indiqué Price.

Price ne sera pas seul, les deux jeunes joueurs comptant non seulement sur 23 coéquipiers pour les soutenir, mais également sur 23 grands frères dans cette famille qu’est les Canadiens.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Galchenyuk et Gallagher à l'entraînement
Votez pour le Jeu de la semaine
Jeunesse d’aujourd’hui
Markov joue les héros
Max Pacioretty a subi d'urgence une appendicectomie