Dans le calepin – 25 janvier

vendredi, 25.01.2013 / 13 h 56 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : L’équipe d’Erik Cole, Yannick Weber attend et Alex Galchenyuk ne s’ennuie pas du junior.

Un effort collectif : Les deux victoires amassées depuis le début de la saison ont été le fruit d’un effort collectif, alors que la production offensive est venue de partout. Après avoir joué sur un trio qui a marqué presque la moitié des buts des Canadiens l’an dernier, Erik Cole n’a peut-être qu’amassé son premier point que jeudi à Washington, mais il sait que ses compagnons de trio et lui-même jouent le style de hockey qui permet de gagner des matchs.

Échos de vestiaire

«J’ai l’impression que le fait que j’accumule des points importe peu si je suis sur la glace et je fais mon travail. Quand je suis en avant du filet et que les gars marquent en avantage numérique. Quand je me bats pour cacher la vue des gardiens. Des choses comme ça », a mentionné Cole, qui a créé sa part d’occasions de marquer en compagnie de David Desharnais et Max Pacioretty. «Pourvu que je prenne les bonnes décisions, que j’aide l’équipe et surtout, que nous gagnons, je n’ai pas de misère à ne pas voir mon nom sur la feuille de pointage. Ça a été un bel effort collectif jusqu’ici.»

L’attente: Yannick Weber n’a peut-être pas encore disputé de rencontre dans l’uniforme des Canadiens, mais le défenseur helvète sait mieux que quiconque que la patience est la mère de toutes les vertus.

«C’est certain que la situation n’est pas facile. Avec un camp d’entraînement aussi court, je n’ai pas eu la chance de me faufiler dans le top six. Maintenant la défensive joue vraiment bien alors c’est difficile », a mentionné Weber, qui a disputé 60 matchs avec les Canadiens en 2011-2012. «Je suis patient, il reste beaucoup de temps à la saison et il peut se passer plein de choses. C’est important de rester positif et de garder un bon niveau d’énergie.»

En attendant le moment venu, Yannick Weber fait partie de tous les entraînements, de toutes les séances de visionnement de vidéos et apprend. Et sa préparation ne s’arrête pas à ça, le défenseur exploitant au maximum la présence d’un nouvel entraîneur des défenseurs.

«Jean-Jacques [Daigneault] travaille très bien avec moi », a expliqué Weber, qui a écarté du revers de la main toute rumeur de transactions ou autres le concernant. «On regarde des vidéos, il travaille avec moi sur la glace, il me parle beaucoup. Ça aide à rester positif. Quand l’équipe joue bien, c’est sûr que c’est dur pour moi d’être dans l’alignement. Je travaille fort à l’entraînement et s’il arrive quelque chose, je vais être prêt.»

Une première à tout: Après avoir connu son premier match au Centre Bell, puis son premier but, Alex Galchenyuk a vécu son baptême de la vie sur la route dans la LNH lors de la rencontre avec Washington jeudi soir. Le jeune attaquant qui a directement fait le saut des rangs juniors à la LNH avoue ne pas trop s’ennuyer des conditions de voyage.

«C’est très différent du junior ou du AAA. Les hôtels sont meilleurs, tu voyages en avion, tout ce qui entoure la préparation d’avant-match est mieux. C’est beaucoup plus excitant.

Je ne m’ennuie pas des voyages en autobus », a lancé Galchenyuk en riant, ajoutant du même coup qu’il règne une ambiance très positive autour de l’équipe. «Tu joues au hockey pour gagner des matchs. C’est ma façon de penser. Tu dois gagner pour avoir une bonne équipe. C’est sûr qu’on a seulement eu deux victoires, mais il suffit de poursuivre la séquence.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Diaz en tête
Répondre à l’appel
VIDÉO - Faites connaissance avec vos Canadiens! #1
Plus qu'un protecteur