Rencontre improbable

dimanche, 19.08.2012 / 12 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Rencontre improbable

ANJOU – Andrei Markov n’est pas un très grand golfeur. En fait, il ne joue que très rarement au golf pour ne pas dire jamais. Ça ne l’a pas empêché de s’associer à un tournoi de golf pour la bonne cause et pourquoi pas… de jouer quelques trous.

«Je ne suis pas un très bon golfeur. Habituellement je ne joue pas. Mais aujourd’hui, je vais essayer», a lancé Andrei Markov, qui participait au premier tournoi de golf du restaurant Vago, au profit de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. «Je vais essayer de jouer quelques trous. On verra. C’est un sport différent pour moi. Je vais surtout essayer d’avoir du plaisir.»

Andrei Markov recevant les conseils de son coéquipier Louis Leblanc.

Évoluant sur un quatuor en compagnie de Louis Leblanc, Markov a eu droit à quelques conseils du jeune attaquant alors qu’ils sont allés au champ de pratique quelques minutes avant le départ.

«Je n’avais jamais fait ce genre d’événement auparavant. Je crois que ça va être bon pour la Fondation », a rappelé Markov, rappelant que l’objectif de la journée était d’abord et avant tout d’amasser des fonds pour les enfants. «Nous voulions faire quelque chose de bien pour la Fondation. C’est la première année. Nous espérons pouvoir répéter l’expérience l’an prochain.»

Du côté de la Fondation également, l’espoir que le tournoi devienne un événement incontournable est présent.

«Pour nous ça représente l’implication d’un de nos joueurs qui reconnaît le travail de la Fondation et qui souhaite y contribuer», explique Geneviève Paquette, directrice exécutive de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. «Ce n’est pas la première fois qu’Andrei nous supporte. Généralement il le fait plutôt discrètement, mais là c’est plaisant de pouvoir faire un événement avec lui et montrer aux gens qu’Andrei s’implique dans la communauté montréalaise.»

Organisant son tournoi de golf pour la première fois, le propriétaire du restaurant Vago, Angelo Mercuri, explique l’importance de l’implication du défenseur russo-canadien dans le processus.

«Andrei a été très impliqué, il sait ce qu’il veut », a confié M. Mercuri, ajoutant que dans un tournoi de golf, tout n’est pas question que de golf. «Andrei ne joue peut-être pas vraiment, mais vous savez ce qui est important c’est de rencontrer des gens et surtout, d’amasser de l’argent pour une bonne cause.»

Maintenant il ne reste plus qu’à espérer que Louis Leblanc lui a appris un mot très important au golf. «Fore!»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Questionnaire hedbomadaire - 18 août
Le premier jour de Brandon Prust
Prolongation de contrat pour Trevor Timmins 
Top 10 - Records imbattables
Faire bonne impression