Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Préparation physique en cours

jeudi, 12.07.2012 / 15 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Pr\u00E9paration physique en cours

MONTRÉAL – Pour les joueurs de hockey, qu’ils soient vétérans ou recrues, l’été est un moment charnière.

Alors qu’en saison, les joueurs s’entraînent afin de maintenir un certain niveau de condition physique, c’est au cours de l’été qu’ils travaillent dur pour augmenter leur masse musculaire et prendre les quelques livres qui feront la différence au cours de la saison.

«Lorsqu’il est question de condition physique, c’est l’été que tu t’améliores. Les joueurs prennent quelques semaines de repos après la saison et après ils recommencent à s’entraîner», explique Pierre Allard, l’entraîneur en préparation physique des Canadiens pour qui l’été signifie de nombreux voyages pour suivre ses «poulains» à travers l’Amérique.

«Je retourne voir Carey pour une semaine. Ensuite, je fais une petite tournée aux États-Unis, New York avant de revenir par Buffalo et Toronto pour aller voir des joueurs. Le but c’est de passer du temps avec eux, de rencontrer leurs préparateurs physiques personnels et de créer des liens », signale Allard, qui a participé aux Jeux olympiques avec la France en 1998 au cours de sa carrière de hockeyeur. «Même si le préparateur physique travaille pour le joueur, au bout du compte il travaille un peu pour nous également. De connaître les endroits où ils s’entraînent, ça permet d’avoir un meilleur suivi avec les joueurs. C’est important de rester en contact.»

Alors que dans la plupart des gymnases le rôle de l’entraîneur est de motiver et de pousser ses clients à leur maximum, dans le cas du sport professionnel, c’est souvent le contraire.

«Avec les joueurs que j’ai ici, mon travail n’est pas de les pousser dans le derrière, mais plutôt leur dire de ralentir. Si c’était juste d’eux, ils en feraient trop. Il faut trouver un juste équilibre», observe Allard qui fait partie de l’organisation des Canadiens depuis deux ans.

À seulement quelques semaines de l’ouverture du camp d’entraînement, le gourou de la condition physique espère que tout ce travail au cours de l’été portera fruit.

«C’est toujours plus plaisant d’avoir de bonnes surprises lorsque les gars arrivent pour le camp d’entraînement. Mais généralement on n’a pas beaucoup de mauvaises surprises », confie Allard rappelant que les joueurs sont d’abord et avant tout des professionnels. «Les exigences de la LNH font que tu ne peux pas te présenter en mauvaise forme à un camp parce que tu ne pourras pas suivre. Le jeu est tellement rapide, avec les transitions et le jeu physique. Si un joueur n’est pas prêt, il ne suivra pas. Nous on leur donne des outils et c’est à eux de les utiliser.»

Avec le genre de suivi qu’effectue Pierre Allard tout au long de l’été, les joueurs le seront, prêts.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Nouvelle entente avec Aaron Palushaj
Session d’été
Top 10 - Matchs à surveiller en 2012-2013
Pour la bonne cause
Entente de deux saisons pour Lars Eller