Des chiffres et des chiffres

jeudi, 05.07.2012 / 16 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Des chiffres et des chiffres

MONTRÉAL – Trois nouveaux joueurs se joignent aux Canadiens. Dans les prochains jours Brandon Prust, Francis Bouillon et Colby Armstrong seront confrontés à de multiples choix. Mais il y a en a un qui est crucial… le choix de leur numéro!

Alors que dans de nombreuses équipes le choix d’un numéro est des plus simples, à Montréal, la tâche est un peu plus ardue. Non seulement il y a une limitation en raison de numéros des joueurs actifs, mais le nombre de bannières accrochées au plafond du Centre Bell joue aussi dans la balance. Sur les 98 possibilités (le numéro 99 est retiré dans la LNH au complet), il y a en a déjà 15 qui ne sont plus disponibles, flottant à 100 pieds au-dessus de la patinoire.

Brandon Prust fera partie des chanceux ayant la chance de porter un numéro comportant un seul chiffre alors qu’il endossera le 8 avec le Tricolore. En effet, les numéros 1,2,3,4,5,7 et 9 sont tous retirés. Pour Prust, ce choix est un signe de continuité, lui qui portait déjà le 8 avec les Rangers de New York entre 2009-2010 et 2011-2012.

L’attaquant sera le 71e joueur du Tricolore à porter ce numéro. Parmi les plus connus, on retrouve Mike Komisarek, Mark Recchi, Mathieu Schneider, Doug Risebrough, Dick Duff.

Du côté de Francis Bouillon, le gérant de l’équipement ne pourra malheureusement pas réutiliser les chandails du défenseur, puisqu’il passe du numéro 51 qu’il portait à Nashville et lors de son premier séjour à Montréal, au numéro 55. C’est David Desharnais qui endosse maintenant le numéro 51.

Le numéro 55 est assez marginal chez le Tricolore, n’ayant été attribué qu’à quatre reprises avec Bouillon. Le plus récent à l’avoir porté est Brent Sopel au cours de la saison 2010-2011. Il a été précédé par Jack McGill, Igor Ulanov et Matthieu Descôteaux.

Au cours de sa carrière, Colby Armstrong a porté les numéros 19, 9 et 20. Comme le 9 a été retiré en l’honneur de Maurice Richard et le 19 en l’honneur de Larry Robinson, le choix a été assez rapide pour Armstrong. L’attaquant a porté le 20 lors de son passage avec les Penguins et les Thrashers.

Il devient le 60e joueur des Canadiens à enfiler un chandail avec le numéro 20 dans le dos. Parmi les plus connus, on retrouve notamment Richard Zednik et Pete Mahovlich. Fait plutôt inusité, sept différents joueurs ont porté le 20 au cours de la saison 1956-1957.

Même s’il n’est pas fraîchement débarqué à Montréal, Rene Bourque retourne à ses amours d’antan. N’ayant pu garder son numéro 17 en arrivant à Montréal en raison de la présence de Chris Campoli, Bourque avait choisi le 27. Aujourd’hui, il endosse à nouveau le 17, numéro avec lequel il a connu du succès à Calgary entre 2008-2009 et 2010-2011, affichant notamment une récolte de 75 buts et de 148 points en 211 matchs.

Il devient le 48e joueur dans l’histoire des Canadiens à porter le dossard 17. On retrouve dans cette liste John Leclair, Craig Ludwig, Rod Langway et Jean-Guy Talbot.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Tourner la page 
Voeu exaucé
Un pas vers l’avant
Les Canadiens s'entendent avec Colby Armstrong
Les Canadiens concluent une nouvelle entente avec Carey Price
Rebienvenue chez vous
Entente d'un an avec Francis Bouillon
Un ajout qui frappe
Brandon Prust se joint aux Canadiens