Un pas vers l’avant

lundi, 02.07.2012 / 18 h 51 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un pas vers l\u2019avant

BROSSARD – Depuis son entrée en poste, chaque fois qu’il prend la parole, Marc Bergevin clame haut et fort qu’il veut donner une nouvelle identité à son équipe.

En plus de s’entendre sur les termes d’un contrat de six saisons avec le gardien Carey Price, Bergevin a été actif sur le plan du marché des joueurs autonomes qui s’est ouvert dimanche. Il a ainsi réaffirmé le désir de donner une identité distincte au Tricolore, lundi, alors qu’il a fait le bilan de ses nouvelles acquisitions.

Marc Bergevin a fait le point sur ses nouvelles acquisitions.

«Nous nous approchons d’une identité plus robuste. Mais il ne faut pas oublier qu’on est là pour gagner des matchs. Les gars qu’on amène ici ont quelque chose à apporter et peuvent nous aider à gagner des matchs », a affirmé Bergevin à propos de la réputation des nouveaux venus dans la formation. «Nous avons le sentiment que nous avons fait l’acquisition de joueurs qui ont de la personnalité, mais qui peuvent aussi nous aider à gagner. »

Non seulement a-t-il mis la main sur des joueurs pour lequel le qualificatif robuste est tout à propos, mais il a également ajouté une bonne dose d’expérience et surtout, de caractère.

«On a mis la main sur des joueurs de caractère, des joueurs qui vont donner une identité différente aux Canadiens de Montréal », a expliqué Marc Bergevin au sujet des acquisitions de Brandon Prust, Francis Bouillon et Colby Armstrong. «Depuis que je suis arrivé, j’ai parlé beaucoup d’équipe, de caractère et ces personnes-là en sont de parfaits exemples. »

Questionné à savoir s’il avait essayé de traquer le gros gibier, le directeur général des Canadiens a rappelé que parfois, les meilleurs éléments peuvent se trouver dans notre propre cour.

«Il ne faut pas oublier que nous avons des jeunes dans le système et il ne faut pas leur fermer la porte. Des [Brendan] Gallagher, Louis Leblanc, des bons jeunes comme ça pourraient avoir une chance de jouer à Montréal », a expliqué Bergevin. «Je suis content de l’équipe en ce moment. Si je peux encore l’améliorer, je vais le faire, c’est certain, mais je suis confiant avec ce que j’ai sous la main.»

Terminé, le magasinage?

«On regarde toujours », a avoué celui qui en était à sa première expérience du marché des joueurs autonomes en tant que directeur général. «Mon but est d’améliorer l’équipe à tous les niveaux. Si je vois quelque chose de disponible qui peut améliorer l’équipe et qui rentre dans notre masse salariale, je suis prêt à faire ça. »

Même si le 1er juillet est souvent associé à une valse des millions où la mentalité du plus riche l’emporte, Marc Bergevin assure qu’il ne faut surtout pas éclipser du revers de la main le désir de gagner des joueurs.

«On se dit souvent que ce n’est qu’une question d’argent, mais il ne faut pas oublier qu’ils veulent d’abord et avant tout gagner. Certains gars ne veulent peut-être pas venir ici parce qu’ils croient qu’on en est loin. Mais nous sommes dans la bonne voie», a assuré Bergevin.

En plus de ces trois prises, le directeur général du Tricolore a également ficelé des contrats avec le gardien Cédrick Desjardins et l’attaquant Mike Blunden. Dans les deux cas, ce sont des contrats d’un an à deux volets qui ont été octroyés, signifiant qu’ils pourraient bien faire la navette entre Montréal et Hamilton, si nécessaire.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Les Canadiens concluent une nouvelle entente avec Carey Price
Les Canadiens s'entendent avec Colby Armstrong
Rebienvenue chez vous
Entente d'un an avec Francis Bouillon
Un ajout qui frappe
Entente d'un an pour Michael Blunden
Cédrick Desjardins de retour à Montréal
Brandon Prust se joint aux Canadiens
Statuts contractuels des joueurs des Canadiens