Un ajout qui frappe

dimanche, 01.07.2012 / 20 h 17 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un ajout qui frappe

BROSSARD – Brandon Prust ne recule jamais devant personne. Bonne nouvelle.

Avec l’acquisition de Brandon Prust, les Canadiens ont ajouté un élément de robustesse à leur alignement. Après les ententes signées plus tôt cette semaine avec Ryan White et Travis Moen, Marc Bergevin a visiblement le désir de donner une identité plus solide à sa formation.

«L’équipe s’en va dans une bonne direction et j’ai ma place dans cet alignement. Je veux faire partie de ce changement», a expliqué Brandon Prust, faisant notamment référence aux nombreux changements qui ont eu lieu dans l’état-major de la formation.

«Ce que j’ai retiré de notre conservation aujourd’hui, c’est qu’il voulait avoir un peu plus de robustesse », a expliqué Prust au sujet de sa conversation avec le directeur général des Canadiens. «Je crois que c’est bon pour l’identité d’une équipe d’avoir un peu plus de robustesse globale. Quand une équipe vient dans notre aréna, ils savent que la soirée sera difficile. »

Brandon Prust affronte Milan Lucic

Et avec l’ajout de Prust à la formation montréalaise, il est vrai que les équipes adverses risquent de se permettre un peu moins de libertés.

«Je sais qu’il veulent ajouter plus de présence physique. Tu ne peux pas seulement avoir une équipe remplie de joueurs de finesse. Il faut avoir de tout», a expliqué celui qui n’hésite jamais à laisser tomber les gants. «Je crois qu’il manquait un joueur comme moi dans cet alignement. Il y a Travis Moen, qui est le même type de joueur que moi. Lui et White étaient un peu seuls ici. De m’ajouter pour avoir encore plus l’aspect robustesse est important. Notre travail sera encore plus facile dans le futur.»

L’attaquant natif de London en Ontario les a laissé tomber à 20 reprises en 2011-2012, ce qui le place au premier rang de la LNH à ce chapitre aux côtés de Shawn Thornton des Bruins de Boston.

Mais même s’il n’hésite pas à se colletailler avec les plus gros joueurs de la LNH, c’est une histoire de cœur qui lui a permis de connaître un peu mieux la ville de Montréal.

«Ma copine vient de Montréal. Elle y vit et travaille. J’ai beaucoup visité Montréal au cours des dernières années », explique celui qui s’est entendu sur les termes d’un contrat de quatre saisons. «C’est une ville merveilleuse et il y a toute une ambiance. C’est une excellente ville de hockey.»

Ajoutant à sa robustesse sur la glace, Prust apporte aussi un aspect de durabilité, un atout pour le Tricolore qui a été décimé par les blessures récemment. L’ailier gauche a sauté sur la glace pour tous les matchs des Rangers au cours des deux plus récentes saisons, inscrivant ses meilleurs résultats en 2010-2011, avec 13 buts et 29 points.

Prust a été repêché au 70e rang par les Flames de Calgary lors du repêchage de 2004.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Statuts contractuels des joueurs des Canadiens
Brandon Prust se joint aux Canadiens
Entente d'un an pour Michael Blunden
Cédrick Desjardins de retour à Montréal
Entente de deux ans pour Alexei Emelin
Les deux font la paire
Le Tricolore s'entend avec Travis Moen
Ryan White paraphe un contrat d'un an