Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les Canadiens sélectionnent Alex Galchenyuk au 3e rang

vendredi, 22.06.2012 / 22 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Canadiens de Montréal
X
Partagez avec vos amis


Les Canadiens s\u00E9lectionnent Alex Galchenyuk au 3e rang

PITTSBURGH – Qu’obtenez-vous en combinant le talent et l’agilité d’un tireur d’élite russe avec la ténacité et la combativité d’un attaquant de puissance américain? Le choix de première ronde des Canadiens, Alex Galchenyuk.

Né au Wisconsin, mais élevé à travers des arénas de partout, de Moscou à Milwaukee, Alex Galchenyuk pourrait représenter le mélange parfait lorsqu’il amorcera sa carrière dans la LNH à Montréal. Reconnu par les dépisteurs comme étant le joueur le plus complet de la session de repêchage 2012, le joueur de centre de 18 ans du Sting de Sarnia aurait bien pu chauffer les fesses de son compatriote Nail Yakupov pour le premier rang, si ce n’avait été d’un ligament antérieur croisé déchiré et du fait qu’il a raté la majorité de la saison 2011-2012.

Première entrevue d'Alex Galchenyuk

C’est une malchance qui s’est avérée une occasion en or pour le Tricolore qui n’a pas hésité bien longtemps avant de monter sur le podium au troisième rang après que Nail Yakupov et Ryan Murray aient été choisis respectivement par les Oilers et les Blue Jackets.

Quelques minutes plus tard, Galchenyuk est venu rejoindre l’État-major du Tricolore à la table de repêchage et de son propre aveu, tout s’est passé un peu vite.

«Ils m’ont félicité. Ils m’ont dit qu’ils étaient heureux que je fasse partie de la famille. C’est difficile de me souvenir des mots exacts, puisque j’étais tellement excité », a confessé Galchenyuk alors qu’il rencontrait les médias pour la première fois avec un chandail tricolore sur le dos. «Mon cœur bat la chamade comme si je venais de courir. Je crois que j’ai juste dit “Merci, merci, merci”.»

À voir le calme stoïque avec lequel le joueur de centre de 6-pieds-2 a répondu aux questions des médias montréalais présents à Pittsburgh, il apparaît clair qu’il avait une bonne idée de ce qui l’attendait.

«Il y a de la pression partout. J’aime jouer au hockey, j’aimerais jouer au hockey dès maintenant, en espérant que ce soit pour les Canadiens dans un avenir proche », a expliqué celui qui a terminé au deuxième rang des pointeurs recrues de la OHL en 2010-2011 avec 83 points en 68 matchs, précédé seulement par Nail Yakupov. «Je travaille dur et la pression ne m’affecte pas vraiment. Pour l’instant, je viens d’être repêché il y a quelques minutes alors j’ai beaucoup de plaisir. Mais je vais me remettre au travail dans quelques jours.»

Même s’il savait qu’il n’avait pas mis ses beaux atours sans raison, Alex Galchenyuk ne savait toutefois pas à quel rang il allait être repêché et surtout… par quelle équipe.

«Je ne savais pas à quoi m’attendre. On s’entend que c’est mon premier repêchage de la LNH. C’est une expérience nouvelle. Je ne croyais pas que j’allais être aussi excité », a confié celui qui avait été choisi au tout premier rang de l’encan de la OHL en 2010. C’est juste fou et incroyable. C’est toute une expérience que je vais pouvoir partager avec ma famille et mes amis.»

Parlant de famille, il est important de mentionner que la généalogie hockey du nouveau venu dans la famille des Canadiens est lui aussi bien remplie. Le père d’Alex, Alexander Galchenyuk a joué au hockey pendant 18 saisons, passant du Dynamo de Moscou à l’Avangard d’Omsk, en passant par Milwaukee et Michigan dans la défunte Ligue internationale. Il a également participé aux Championnats du monde de hockey sous la bannière de la Biélorussie en 1998, 1999, 2000 et 2001.

Même si sa famille est loin de Montréal, Galchenyuk retrouvera un visage familier à Montréal.

«J’ai rencontré P.K. Subban il y a de cela deux ans. Il m’a parlé un peu avant le repêchage », a mentionné Galchenyuk qui retrouvera également quelques compatriotes en Andrei Markov et Alexei Emelin. «C’est bien d’avoir un gars comme Markov. En plus, il est passé au travers du même genre de blessure que j’ai eu.»

Lorsqu’il a été question de son genou, Galchenyuk qui s’est blessé lors des matchs préparatoires a assuré que tout était de retour à la normale, comme on d’ailleurs pu le constater les médecins du Tricolore lors du Combine qui s’est tenu à Brossard il y a quelques jours.

«Mon genou est guéri à 100%. C’est une question qui devient un peu fatigante à la longue. J’ai travaillé dur pour revenir à 100%. Je suis prêt», a ajouté celui qui voit son agenda des prochaines semaines se remplir tout d’un coup. «J’ai été repêché par les Canadiens de Montréal. Pas vacances pour un bon moment. De retour au gymnase dans quelques jours. »

Et ce gymnase sera celui des Canadiens, alors qu’il viendra dans la métropole pour le camp de perfectionnement au cours de la semaine prochaine.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Meilleur joueur disponible
Les Canadiens sélectionnent...
Première entrevue de Galchenyuk
Alex Galchenyuk en action
Centrale de repêchage
Leçon de repêchage
Max Pacioretty remporte le trophée Bill-Masterton