Le casse-tête prend forme

vendredi, 15.06.2012 / 15 h 06 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

MONTRÉAL – Lentement mais sûrement, Michel Therrien est en train de compléter son casse-tête au niveau des adjoints qui l’accompagneront à la guerre la saison prochaine.

Dix jours après être entré dans ses nouvelles fonctions, Therrien a poursuivi son travail de construction vendredi en greffant Gerard Gallant et Clément Jodoin à son personnel d’entraîneurs, tout en confirmant le retour de Pierre Groulx à titre d’entraîneur des gardiens de buts.

« Clément a tellement beaucoup à offrir. Il est toujours en train de se renouveler et le bagage d’expérience dans le monde du hockey qu’il possède est assez impressionnant. Pas seulement en Amérique du Nord, mais en Europe aussi », explique l’entraîneur-chef du Tricolore.

« L’été, il va toujours passer du temps là-bas pour chercher des nouvelles idées. Quand je pensais aux différents morceaux du casse-tête que je devais assembler, Clément en faisait partie. »

Un peu comme Michel Therrien, c’est un retour aux sources pour Jodoin puisqu’il avait occupé un poste d’entraineur adjoint avec le Tricolore entre 1997 et 2001. Il avait effectué un retour dans l’organisation la saison dernière à titre d’entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton, mais le directeur général des Canadiens Marc Bergevin l’a contacté plus tôt cette semaine pour lui indiquer que Sylvain Lefebvre prendrait la relève dans la Ligue américaine. Toutefois, le nouvel état-major désirait le voir se joindre au grand club.

« Je ne m’attendais pas du tout à ça. Être entraîneur est comme être un « gipsy »; on déménage, on recommence et on continue », raconte Jodoin qui a dû composer avec des effectifs réduits la saison dernière à Hamilton en raison des nombreux blessés chez le Tricolore. « Je commence une 36e année avec autant de passion et d’intérêt. On connaît le défi actuel et il est grand. On doit redonner cette fierté à l’organisation.

« C’est sûr que j’ai une certaine expertise, une certaine expérience » poursuit-il. « Ce qu’un entraîneur-chef recherche c’est des appuis et je devrai aider Michel à trouver des solutions le plus rapidement possible. Le coaching c’est de trouver des solutions lorsqu’il y a des crises. C’est une bataille, on doit prendre les éléments que nous avons et trouver comment les utiliser pour aller à la guerre. »

Souhaitant justement être bien entouré lorsque viendra le temps de renouer avec le champ de bataille, Therrien était également fier d’annoncer l’arrivée de Gerard Gallant à Montréal. Au cours des trois dernières saisons, ce dernier a remporté tous les honneurs possibles à la barre des Sea Dogs de Saint-Jean.

Même s’il ne le connaissait pas beaucoup avant de le rencontrer la semaine dernière, le nouveau pilote du bleu-blanc-rouge savait que l’embauche de l’entraîneur originaire des Maritimes en serait une de taille pour sa formation.

« Je suis content de pouvoir compter sur Gerard Gallant, non seulement à cause de son expérience de joueur, mais aussi pour son expérience comme entraîneur », mentionne Therrien au sujet de celui qui a également dirigé les Blue Jackets entre 2004 et 2006. « Que ce soit dans la Ligue américaine ou dans la Ligue nationale ou même lorsqu’il est revenu dans le hockey junior, où il a connu beaucoup de succès à Saint-Jean.

« Il est capable de travailler et d’enseigner aux jeunes joueurs », ajoute-t-il. « C’était une priorité pour moi de l’inclure à notre personnel d’entraîneurs. »

Enfin, Therrien a confirmé qu’il ajoutera prochainement un quatrième membre à son personnel d’entraîneurs. Il a toutefois tenu à souligner qu’il ne se donnait aucun échéancier pour prendre une décision.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Clément Jodoin se joint au personnel d'entraîneurs des Canadiens
Gerard Gallant se joint au personnel d'entraîneurs des Canadiens
Le moment était venu