Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le moment était venu

vendredi, 15.06.2012 / 12 h 48 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le moment \u00E9tait venu

MONTRÉAL – Gerard Gallant savait que le moment de retourner chez les professionnels était le bon. C’est pour cette raison qu’il n’a pas hésité lorsque les Canadiens lui ont fait signe.

Après avoir remporté trois championnats de division, deux coupes du Président et une coupe Memorial à la barre des Sea Dogs de Saint-Jean, Gallant a décidé de quitter la LHJMQ pour se joindre au personnel d’entraîneurs du nouveau pilote du Tricolore, Michel Therrien

« Quelques opportunités dans la Ligue américaine se sont présentées au cours des dernières saisons, mais je ne croyais pas que le moment était venu. Lorsque Michel m’a contacté la semaine dernière pour passer une entrevue à Montréal, j’étais très excité et les choses se sont bien déroulées », admet Gallant qui amorcera l’automne prochain une huitième campagne derrière un banc dans la LNH.

« Je connaissais Michel auparavant mais pas beaucoup », poursuit-il. « J’ai joué contre lui par le passé dans la LHJMQ et dans la Ligue américaine et nous nous sommes croisés au fil des années alors que nous étions entraîneurs. »

Bien qu’il ait été à l’extérieur du circuit Bettman au cours des trois dernières saisons, d’autres équipes de la LNH étaient également intéressées aux services de l’homme de 48 ans. Alors que certains pourraient penser que faire la transition d’entraîneur-chef à un poste d’adjoint pourrait être difficile, le nouveau venu voit cette situation autrement.

« Je crois que j’emmène beaucoup d’expérience au personnel en place ici. J’ai dirigé dans la LNH durant sept saisons, trois à titre d’entraîneur-chef à Columbus et quatre comme adjoint avec les Blue Jackets et les Islanders de New York, explique Gallant qui avait mandaté dernièrement son agent pour lui trouver un poste chez les professionnels. « Puisque j’ai déjà exercé les deux fonctions par le passé, je ne crois pas que j’aurai à apporter plusieurs ajustements à Montréal.

Alors que ses fonctions spécifiques avec le Tricolore n’ont pas encore été déterminées, Gallant s’attaquera initialement à mieux connaître l’effectif qu’il aura sous la main en 2012-2013. Ce qui peut être compréhensible après qu’il eut conduit les Sea Dogs jusqu’en demi-finale du récent tournoi de la coupe Memorial qui s’est conclu il n’y a que quelques semaines.

Par contre, le contexte dans lequel il arrivera à Montréal ne sera pas complètement différent de celui qu’il a vécu alors qu’il était à Columbus. La récente saison en a été une à oublier pour le Tricolore qui a terminé au 28e rang du classement général, ce qui lui rappelle les campagnes difficiles qu’ont connu les Blue Jacket au milieu des années 2000.

« Avoir été entraîneur-chef à Columbus a été un très bonne expérience pour moi. J’ai adoré mes années là-bas. Mais personne ne veut terminer en dernière position et personne ne veut terminer au dernier rang de sa division », confesse Gallant qui a remporté le titre d’entraîneur de l’année dans la Ligue canadienne de hockey en 2011-2012.

« Le gros problème des Canadiens l’an passé a été les blessures, mais ils demeurent une excellente équipe. Dans la LNH de nos jours, il y a une très grande parité entre toutes les équipes. Un ou deux joueurs peuvent faire une grosse différence. Je crois que nous accomplirons de grandes choses cette saison et espérons que nous nous retrouverons parmi les équipes de têtes plutôt que parmi les plus faibles. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Gerard Gallant se joint au personnel d'entraîneurs des Canadiens
Clément Jodoin se joint au personnel d'entraîneur des Canadiens
Martin Lapointe et Patrice Brisebois se joignent aux Canadiens 
Sylvain Lefebvre nommé entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton