Martin Lapointe et Patrice Brisebois se joignent aux Canadiens

mercredi, 13.06.2012 / 8 h 55 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
Canadiens de Montréal

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL (13 juin 2012) – Marc Bergevin, vice-président exécutif et directeur général du Club de hockey Canadien, a annoncé mercredi la nomination de Martin Lapointe au poste de directeur du développement des joueurs, ainsi que de Patrice Brisebois comme entraîneur, développement des joueurs.

Originaire de Ville Saint-Pierre, au Québec, Martin Lapointe, a connu une carrière de 14 saisons dans la LNH, évoluant pour quatre équipes, avant de devenir recruteur au niveau professionnel au sein de l’organisation des Blackhawks de Chicago en décembre 2009. Au cours de sa carrière, Lapointe a disputé 991 matchs, amassant 381 points, dont 181 buts après avoir été le premier choix des Red Wings de Detroit, 10e au total, en 1991.

Le parcours de Martin Lapointe en carrière, d'hier à aujourd'hui.

Signé à titre de joueur autonome le 4 août 2005 par les Blackhawks de Chicago, Lapointe a passé près de trois saisons avec cette formation, disputant 216 matchs au cours desquels il a inscrit 30 buts et 32 aides avant de terminer sa carrière dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa suite à une transaction survenue le 26 février 2008. Avant de se joindre aux Blackhawks, l’ancien porte-couleur des Lions du Lac St-Louis et du Titan de Laval, a passé trois saisons avec les Bruins de Boston qui l’avaient signé comme joueur autonome le 2 juillet 2001. Avec les Bruins, il a inscrit 83 points, dont 40 buts, en 205 matchs. Martin Lapointe a effectué ses premières enjambées dans la LNH avec les Red Wings de Detroit en 1991-1992, participant à quatre rencontres. Ce n’est que deux saisons plus tard, en 1993-1994, qu’il se taillera définitivement une place au sein de l’alignement des Red Wings, obtenant 16 points en 50 rencontres. Il inscrira son premier but dans la LNH le 21 novembre 1993, trompant la vigilance de Curtis Joseph, des Blues de St. Louis. Au cours de son séjour avec les Red Wings, Martin Lapointe a disputé 552 matchs, amassant 108 buts et un total de 230 points. Lapointe a joué un rôle de premier plan dans les deux conquêtes de la coupe Stanley par les Red Wings, enfilant le but qui donnait la coupe aux siens dans le quatrième et décisif match de la finale face aux Capitals de Washington en 1998.

Aujourd’hui âgé de 38 ans, Martin Lapointe a amorcé sa carrière chez les professionnels avec une conquête de la coupe Calder avec Adirondack (AHL) en 1991-1992. Il a fait ses débuts dans la LHJMQ avec le Titan de Laval à l’âge de 16 ans. Il y passera quatre saisons, amassant successivement 96, 98, 55 et 89 points. Il terminera sa carrière junior avec 338 points, dont 149 buts, en 195 matchs. Il a aussi pris part à la coupe Memorial et mené la LCH en séries en 1992-1993 avec 13 buts et 17 aides pour 30 points. Sur la scène internationale, il est l’un des rares joueurs à avoir représenté le Canada lors de trois championnats mondiaux de hockey junior, récoltant une médaille d’or en 1991 (à Saskatoon, au Canada) et une autre en 1993 (à Gävle, en Suède). Au cumulatif de ces trois tournois, il a inscrit 9 buts et 8 aides en 21 matchs.

Martin Lapointe et son épouse Tania ont quatre enfants

Né le 27 janvier 1971, à Montréal, le défenseur Patrice Brisebois, a connu une brillante carrière de 18 saisons dans la LNH, dont 16 dans l’uniforme des Canadiens qui avaient fait de lui leur choix de deuxième ronde, 30e au total, lors de la séance de sélection en 1989. Au cours de sa carrière, Brisebois a disputé 1 009 matchs, amassant 420 points, dont 98 buts. Il a de plus pris part à 98 rencontres en séries éliminatoires récoltant 32 points, en plus de graver son nom sur la coupe Stanley avec les Canadiens en 1993.

Le parcours de Patrice Brisebois en images.

Patrice Brisebois a passé les deux dernières années de sa carrière avec les Canadiens, prenant part à son 1000e match en carrière dans la LNH le 14 mars 2009, après avoir porté l’uniforme de l’Avalanche du Colorado de 2005 à 2007. Ennuyé par une blessure au dos, il aura disputé 113 matchs avec cette formation, amassant un total de 11 buts et 38 aides. Mais c’est avec les Canadiens de Montréal qu’il a connu les plus glorieuses années de sa carrière. De 1990-1991, alors qu’il n’avait que 20 ans, à la fin de la saison 2003-2004, Brisebois a disputé 791 matchs, récoltant 342 points, dont 79 buts. En carrière avec le Tricolore, il occupe le troisième rang pour les matchs joués parmi les défenseurs (seuls Larry Robinson et Serge Savard le devancent) et le 11e rang toutes positions confondues.

Le cheminement de Patrice Brisebois en est un qui repose sur le succès et ce, à tous les niveaux, à commencer par le hockey junior prenant part au tournoi de la coupe Memorial à trois occasions, soit à deux reprises avec le Titan de Laval et à une occasion avec les Voltigeurs de Drummondville, méritant une place au sein de l’équipe d’étoiles de la coupe Memorial en 1991. Lors de cette même année, Brisebois avait été proclamé défenseur par excellence de la Ligue canadienne de hockey (LCH) en plus de mériter une sélection en première équipe d’étoiles de la LHJMQ.

Sur la scène internationale, il est l’un des rares joueurs à avoir représenté le Canada deux fois au Championnat mondial de hockey junior et mériter la médaille d’or à chaque occasion, en 1990 et encore en 1991. Au cumulatif de ces deux tournois, il a disputé 14 matchs et inscrit 3 buts et 8 aides pour 11 points. Patrice Brisebois s’est aussi fait remarquer par son implication communautaire au fil de sa carrière avec les Canadiens. On lui a d’ailleurs décerné le trophée Jean-Béliveau en 2009 pour son rôle au sein de la communauté.

Patrice Brisebois et son épouse Michèle ont deux filles.

VOIR AUSSI
La carrière de Martin Lapointe - Top 10
La carrière Patrice Brisebois - Top 10
32 joueurs au camp de perfectionnement
Concours "Jouez au DG"
Randy Cunneyworth et Randy Ladouceur relevés de leurs fonctions.
Michel Therrien nommé entraîneur-chef des Canadiens