Un deuxième départ

mardi, 05.06.2012 / 17 h 06 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un deuxi\u00E8me d\u00E9part

BROSSARD – Un visage familier se retrouvera derrière le banc des Canadiens l’an prochain. Un visage familier certes, mais bien changé.

Entre le Michel Therrien qui a quitté Montréal le 17 janvier 2003 et celui qui s’est présenté devant les médias le 5 juin 2012, il y a un monde de différences.

Therrien présenté aux médias

«Quand je suis arrivé à Montréal à 38 ans, les choses allaient un peu vite. Tu sors du Junior pour te retrouver dans la Ligue américaine puis du jour au lendemain tu es dans la LNH. Soudainement, tu te retrouves derrière le banc. Tu fais du mieux que tu peux », a avoué Michel Therrien qui a rencontré les membres de la presse, quelques heures après que la nouvelle ait été rendue publique. «Tu diriges avec tes tripes et ton cœur et tu diriges avec le bagage que tu as à ce moment. Mais aujourd’hui je me sens bien mieux qu’à mes débuts.»

L’entraîneur aujourd’hui âgé de 48 ans croit toutefois que le fait d’avoir déjà été entraîneur à Montréal représente un avantage certain.

«Je connais les attentes, je connais les partisans, les attentes des médias. Quand je regarde tout ça en perspective, je vois ça pas mal plus comme un avantage que comme un inconvénient. Je sais exactement à quoi m’attendre», a expliqué Therrien qui côtoiera tout un nouveau personnel de direction, de même que de nouveaux joueurs, Andrei Markov étant le seul joueur de la formation actuelle à avoir évolué sous ses ordres lors de son premier passage.

Même si le nouvel entraîneur devra apprendre à connaître les éléments qu’il a sous la main dans les prochains mois, il apparaît clair qu’il a déjà fait une bonne partie de ses devoirs .

«Je n’ai pas aimé les résultats de l’an dernier, mais c’est une équipe qui est bourrée de potentiel. Nous avons une excellente première ligne qui peut se comparer à n’importe quelle autre dans la Ligue», a lancé celui qui a jonglé avec les Crosby et Malkin pendant quelques années. «Tu as un joueur comme Tomas Plekanec qui est extrêmement intelligent. Nous avons un gardien en Carey Price qui fait partie de l’élite, un Andrei Markov en santé. Nous avons énormément de potentiel.»

À sa première journée en poste, Michel Therrien a abattu ses cartes sur la table, expliquant à tous quelles allaient être ses priorités.

«Mon intention est de redonner une éthique de travail, une discipline qui doivent être exemplaires », a-t-il lancé. «Le travail d’un entraîneur est de retirer le maximum de ses joueurs. Tous les athlètes sont différents. Certains ont besoin d’une tape dans le dos tout le temps, ils ont besoin d’être poussés. D'autres dès que tu leur donnes une petite tape dans le dos, ils ne fonctionnent plus. Tu essaies toujours d’établir de bonnes relations avec les joueurs et tu te rends compte que parfois, tu dois être plus ferme avec certains, mais que c’est dans leur propre intérêt. »

Après une saison très difficile à Montréal, il y a de nombreuses étapes par lesquelles il faut passer pour redresser le navire. Par contre, comme l’ont mentionné autant Marc Bergevin que Michel Therrien, une place en séries éliminatoires est toujours la première étape.

«Il y a toujours des objectifs à court terme et à long terme. C’est sûr qu’à court terme, on veut s’assurer de participer aux séries. Après, tout est possible», a mentionné Therrien, ajoutant que le meilleur exemple est ce qui se joue en ce moment. «New Jersey n’a pas fait les séries l’an dernier et ils sont en finale de la coupe Stanley. Les Kings ont terminé au huitième rang.»

Mais d’abord et avant tout, l’objectif du nouvel entraîneur est d’instaurer une philosophie de travail dur, d’éthique et de préparation, dans le but d’offrir aux fans une équipe compétitive.

«Je veux redonner aux partisans la fierté de venir au Centre Bell et d’encourager une équipe qui va travailler fort soir après soir», a-t-il expliqué avant de conclure.«Avec les années, tu réalises que c’est un privilège d’être entraîneur dans la Ligue nationale, mais c’est un honneur de diriger les Canadiens de Montréal.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Therrien présenté aux médias
Therrien répond aux questions (1/2)
Therrien répond aux questions (2/2)
Meilleur moment de la carrière de Michel Therrien
Michel Therrien nommé entraîneur-chef des Canadiens 
Sur la ligne de feu
Entente de trois ans avec Nathan Beaulieu
Scott Mellanby nommé directeur du personnel des joueurs
Rick Dudley nommé directeur général adjoint