Une bataille «junior majeur»

vendredi, 25.05.2012 / 12 h 22 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Une bataille \u00ABjunior majeur\u00BB

SHAWINIGAN – La vengeance est un plat qui se mange froid. Sur de la glace, est-ce assez froid?

Pour une deuxième fois en trois soirs, les Cataractes de Shawinigan et les Sea Dogs de Saint-Jean croiseront le fer au Centre Bionest, dans le cadre de la coupe Memorial. Cette fois-ci, par contre, c’est une guerre à la vie à la mort, puisque l’équipe perdante verra sa quête pour remporter le trophée le plus prestigieux du hockey junior canadien s’arrêter net.

En vrac: Nathan Beaulieu

«Nous sommes reposés, prêts à faire face au défi», a lancé d’entrée de jeu le défenseur Nathan Beaulieu des Sea Dogs de Saint-Jean qui a avoué ne pas avoir regardé la rencontre de jeudi soir opposant les Cataractes aux Oil Kings.

«Nous avons lancé tout un message lors du premier match », rappelle Beaulieu en parlant notamment de la marque finale de 4 à 1, mais aussi des nombreuses escarmouches qui ont eu lieu en fin de rencontres, escarmouches qui ont d’ailleurs valu des amendes de 2 500 $ aux deux formations. «Nous allons bâtir là-dessus, conserver notre momentum et nous ne changerons pas grand-chose à notre style de jeu.»

Ayant bénéficié d’une journée et surtout d’une soirée de congé jeudi, le choix de première ronde des Canadiens en 2011 croit que la fatigue risque de jouer un facteur dans la rencontre de demi-finale.

«Ça arrive souvent qu’on joue trois matchs en trois soirs dans la LHJMQ. Par contre ici c’est différent parce que tu dois vraiment jouer à ton meilleur niveau tous les soirs. C’est pour ça qu’on a été chanceux d’avoir une soirée de congé jeudi », a mentionné Beaulieu qui s’attend à une rencontre où les coups d’épaule seront à l’honneur. «C’est un avantage certain pour nous. Nous avons pu relaxer hier. Nous connaissons bien cette équipe, nous n’avons même pas eu de séances vidéo. Il faut juste y aller et jouer. »

S’apprêtant justement à jouer un troisième match en autant de soirs, le capitaine des Cataractes, Michaël Bournival est conscient du défi qui se pose devant ses coéquipiers et lui.

«C’est la vie ou la mort aujourd’hui. Tout le monde est bien reposé et on va aborder le match avec notre style de jeu », a lancé le jeune attaquant de 19 ans qui ajoute que les événements de mercredi sont loin derrière. «Le passé c’est le passé. Ça n’importe plus. On a un match à gagner. Tout le monde se supporte dans l’équipe, on se tient. C’est en travaillant en équipe qu’on gagne des matchs, mais surtout qu’on réussit à garder notre calme. »

Lors du dernier affrontement entre les deux formations, un total de 39 mises en échec a été distribué, dont 25 par les Cataractes. Les arbitres ont également eu fort à faire alors qu’ils ont décerné un impressionnant total de 27 pénalités mineures.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En vrac: Michaël Bournival
En vrac: Nathan Beaulieu
En vrac: Jarred Tinordi
Rick Dudley nommé directeur général adjoint 
Les Cats sauvent leur peau une première fois
Un autre tour de piste
Le match de la dernière chance