Le 514 et rien d’autre

mercredi, 09.05.2012 / 9 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le 514 et rien d\u2019autre

MONTRÉAL - Canadiens. Montréal. Price. Tous des mots qu’un gardien de 24 ans souhaite voir associé pour des années à venir.

Alors que son contrat vient à échéance le 30 juin, Carey Price est le premier à reconnaître que la campagne qui vient de se terminer n’a pas pris la tournure voulue.

« Ce fut une saison difficile. En tant que gardien, tu te mets beaucoup de pression sur les épaules. J’ai le sentiment d’avoir connu une saison décente, mais j’ai le sentiment que j’aurais pu jouer encore mieux », a expliqué Price qui a néanmoins participé au Match des étoiles pour la troisième fois de sa carrière. « Beaucoup de mes coéquipiers ressentent probablement la même chose. Au même moment, nous devons ressortir les éléments positifs de la saison. »

Malgré que sa formation ait terminé au 15e rang dans la Conférence de l’Est, Price entrevoit l’avenir avec optimisme, la saison 2011-2012 étant un incident de parcours.

« Nous avons beaucoup de bons morceaux en place dans ce vestiaire », a souligné Price. « Nous avons beaucoup d’éléments positifs et d’opportunités de s’améliorer en regardant vers l’avant. Montréal est définitivement un endroit où je veux être et faire partie de ce groupe. »

Après avoir établi un record d’équipe la saison précédente alors qu’il avait été d’office pendant 72 rencontres, Price a vu sa charge de travail diminuer quelque peu avec l’arrivée de Peter Budaj, protégeant le filet du Tricolore à 65 reprises lors des 78 premiers matchs de la saison avant de déclarer forfait pour les quatre derniers rendez-vous au calendrier en raison d’une commotion cérébrale. Néanmoins, le gardien de 24 ans a toutefois été le sixième gardien le plus occupé du circuit avec 3944 minutes d’action.

« J’ai disputé beaucoup de matchs, mais, je crois que la gestion de mon repos a été bien faite », d’indiquer Price qui est devenu le septième gardien dans l’histoire de la LNH à disputer 250 matchs avant l’âge de 25 ans. « [L’entraîneur des gardiens] Pierre Groulx travaille très bien avec moi afin de m’accorder le repos dont j’ai besoin. Il ne me pousse pas trop durant la saison. Je crois que nous formons une bonne combinaison. »

Le joueur de l’année des Canadiens pour une deuxième année de suite sera probablement l’une des priorités du nouveau directeur général du Tricolore avant que Price ne devienne agent libre avec restriction. Si le nombre d’années et le montant de son prochain contrat demeurent inconnus, le natif d’Anahim Lake sait que le logo qui se situera dans l’entête de son prochain contrat sera composé d’un « C » et d’un « H »

« Il y a beaucoup de comparatifs, c’est certain », a admis Price, dont le nom est souvent associé à Pekka Rinne et Cam Ward lorsqu’il est question du renouvellement de son contrat. « Je n’ai rien de spécifique, mais je sais que je veux jouer ici pendant longtemps. J’ai une maison ici et je me sens bien établi au sein de l’organisation.

« Montréal est un excellent endroit pour jouer au hockey », a renchéri Price. « La saison a été difficile; personne n’aime perdre. J’ai eu la chance de vivre une saison gagnante dans cette ville et il n’y pas de meilleur endroit pour jouer au hockey. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Price et la coupe Molson
Ses arrêts
TEST - Avez-vous des affinités avec Carey
La rupture