Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Le chef d'orchestre

mercredi, 16.05.2012 / 9 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Le chef d\'orchestre

MONTRÉAL – P.K. Subban a composé avec les critiques toute la saison. Plutôt que de se laisser abattre, le jeune défenseur a affronté la musique tel un véritable chef d’orchestre.

À seulement sa deuxième saison complète dans le circuit Bettman, Subban a de nouveau été appelé à prendre les bouchées doubles en 2011-2012. Avec plusieurs nouveaux membres au sein de la brigade défensive combinée à l’absence prolongée d’Andrei Markov, le défenseur de 22 ans a fait du mieux qu’il a pu pour aider son équipe à garder le cap.

S’attirant souvent les reproches, certains ont toutefois jugé que c’était une erreur de placer autant de responsabilités sur les épaules de Subban, affirmant que son style téméraire sur la glace faisait de lui un élément vulnérable sur la patinoire.

« Depuis que je joue ici, je me suis habitué aux critiques et au fait d’être jeté dans la mêlée et d’avoir beaucoup de responsabilités. Pour être honnête, j’adore ça », explique Subban qui a terminé au premier rang des pointeurs chez les défenseurs du Tricolore cette saison avec sept buts et 36 points. « L’année dernière, personne n’a vraiment mis en doute les choses que je faisais. Je ne faisais que jouer et si je commettais une erreur, les gens disaient que c’était parce que j’étais une recrue.

« Les critiques ne m’ont jamais dérangé. Je viens à l’amphithéâtre confiant tous les jours », affirme-t-il. « Je joue avec confiance et c’est tout ce que j’attends de moi-même. »

Après avoir connu quelques passages à vide en début de campagne comme plusieurs jeunes hockeyeurs, Subban admet qu’il a peut-être tenté d’en faire trop, ce qui expliquerait pourquoi les énormes attentes placées sur ses épaules semblaient inatteignables.

Mais plus la saison progressait, plus la confiance du natif de Toronto augmentait, ce qui lui donnait des airs de vétéran tellement qu’il était devenu efficace sur la patinoire. Utilisé à toutes les sauces, il a progressivement su apprendre à jouer à l’intérieur de ses moyens.

« On dirait que j’ai débuté la saison avec cette guigne de la deuxième année et que je me dirigeais vers une mauvaise campagne. Mais vers la fin de la saison je trouve que je suis revenu au même niveau où j’étais à la fin de l’année précédente », mentionne Subban qui a mené tous les joueurs des Canadiens au chapitre du temps d’utilisation avec une moyenne de 24:18 par match.

« Lorsque votre équipe connait des difficultés, vous ne vous attardez pas à ce que vous faites », ajoute-t-il. « Vous voulez plutôt vous améliorer et vous assurer que tout le monde fait la même chose. »

Tout comme son partenaire à ligne bleue Josh Gorges qui a lui aussi été utilisé à profusion à ligne bleue cette saison, Subban a accueilli à bras ouvert Andrei Markov lorsque ce dernier a réintégré la formation au mois de mars.

Beaucoup a été dit au sujet des possibles dommages que pourrait causer une paire Subban-Markov du côté des Canadiens. Bien qu’ils n’aient évolué ensemble qu’à quelques reprises au cours des deux dernières années, le flamboyant défenseur sait à quel point l’apport de Markov peut être capital à son développement.

« Andrei est un excellent mentor et quelqu’un de qui je peux apprendre beaucoup. Pas seulement moi, mais tous les autres gars sur l’équipe », raconte Subban qui n’a côtoyé le Russe qu’à 23 reprises sur la patinoire depuis son entrée dans la LNH en 2009-2010. « J’aurais aimé le voir jouer davantage cette année, mais en tant qu’équipe, nous aurions adoré le voir parmi nous beaucoup plus longtemps. »

Toujours prêt à mettre la main à la pâte, Subban profitera de l'été pour augmenter ses connaissances, ce qui l’aidera à son retour à Montréal.

« J’ai apporté beaucoup de corrections à l’ensemble de mon jeu au courant de l’année », témoigne Subban, qui est passé d’un différentiel de moins-8 en 2010-2011 à plus-9 en 2011-2012. « Je dois tout simplement continuer d’apprendre et de m’améliorer. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Le nouveau monarque
Une réputation méritée
Plus que deux
Le « petit » nouveau
Efficace comme pas un
Bilan de fin de saison : P.K. Subban