Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Les Canadiens pleurent le décès d'Émile Bouchard

samedi, 14.04.2012 / 8 h 55 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les Canadiens pleurent le d\u00E9c\u00E8s d\'\u00C9mile Bouchard

MONTRÉAL – Le Club de hockey Canadien a annoncé aujourd’hui qu’Émile « Butch » Bouchard est décédé tôt samedi matin à Longueuil. Monsieur Bouchard était âgé de 92 ans.

Pendant 15 saisons, Émile Bouchard fut la pierre angulaire de la défensive des Canadiens de Montréal. Son jeu robuste et ses passes précises étaient à l’origine de l’exemplaire jeu de transition de l’équipe. Un défenseur taillé dans le roc, il utilisait son gabarit à bons escient sans toutefois préconiser un style de jeu agressif, ce qui faisait de lui un adversaire à qui on vouait le plus grand respect. Après avoir évolué tour à tour avec les Maple Leafs de Verdun et les Canadiens Juniors de Montréal, il a complété son apprentissage dans la Ligue américaine avec les Reds de Providence en 1940-1941. Son calme et son sang-froid ont vite fait d’impressionner la direction et dès l’automne suivant, il se taillait une place au sein de la brigade défensive des Canadiens où son enthousiasme a contribué à insuffler un regain d’énergie à l’équipe.

Un défenseur au style hermétique, Bouchard s’est rapidement révélé le partenaire idéal pour évoluer aux côtés de Doug Harvey, l’un des meilleurs défenseurs offensifs de l’histoire. Doté d’un gabarit imposant et d’une force herculéenne, Bouchard n’abusait pas de ses attributs physiques, ce qui en faisait un joueur à qui tous ses adversaires vouaient un grand respect. Au cours de sa carrière de 15 saisons dans la LNH, toutes dans l’uniforme des Canadiens, Émile Bouchard a disputé 785 matchs amassant 193 points, dont 49 buts, en plus de se voir décerner 863 minutes de pénalité. Le défenseur au format géant a également pris part à 113 matchs en séries éliminatoires et gravé son nom sur la coupe Stanley à quatre occasions, dont deux fois dans le rôle de capitaine de l’équipe. À six reprises il a pris part au match des étoiles de la LNH et fut une sélection en équipes d’étoiles quatre fois, dont trois fois au sein de la première équipe.

« Émile Bouchard a été sans contredit l’un des meilleurs défenseurs dans l’histoire des Canadiens et fut également un grand capitaine. Tout au long de sa carrière, il a su faire preuve de caractère et de leadership, menant les Canadiens à quatre conquêtes de la coupe Stanley. Le retrait de son chandail le 4 décembre 2009 témoigne de l’impact qu’il a eu non seulement sur ses coéquipiers, mais sur une génération entière de partisans des Canadiens. Émile nous manquera grandement, mais jamais il ne sera oublié. Tous les membres de l’organisation des Canadiens se joignent à moi pour offrir à la famille Bouchard nos plus sincères condoléances » de dire Geoff Molson, président et chef de la direction du Club de hockey Canadien.

Au terme de sa carrière active, Bouchard s’est consacré à l’essor du hockey mineur dans la région de Montréal, tout en servant de mentor à nombre de jeunes défenseurs et avant le début de la saison 1968-1969, il était nommé président de la Ligue métropolitaine junior A. Sa contribution au hockey comme joueur et comme administrateur au hockey mineur fut reconnue à juste titre en 1966 lorsqu’il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey. Quarante-deux ans plus tard, il était fait Chevalier de l’Ordre du Québec, un honneur remis par le Premier ministre du Québec aux hommes et aux femmes du Québec pour souligner leur « contribution exceptionnelle dans leur domaine respectif ». Émile Bouchard est également membre du Panthéon des sports canadiens et au Panthéon des sports du Québec. Le 4 décembre 2009, à l’occasion de la soirée du Centenaire des Canadiens, il recevait l’honneur ultime lorsque les Canadiens retiraient le chandail numéro 3 qu’il avait si fièrement porté.

VOIR AUSSI
Détails des obsèques
Biographie
"C" pour Capitaine
Son retrait de chandail