Célébrer en grand

mercredi, 04.04.2012 / 23 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


C\u00E9l\u00E9brer en grand

MONTRÉAL - Atteindre un plateau important dans une carrière est déjà toute une réalisation. Max Pacioretty et Erik Cole se sont assurés de célébrer les leurs avec panache.

Alors que les deux imposants ailiers atteignaient chacun une étape notoire dans leurs carrières dans la LNH, ils ont tous deux mis leur signature comme ils l’ont si souvent fait cette saison sur la victoire de 5 à 2 des Canadiens sur le Lightning.

Comme souvent les grands font, Pacioretty a profité du fait qu’il disputait son 200e match en carrière dans la LNH pour mettre fin à une vilaine disette, lui qui n’avait pas trouvé le fond du filet à ses 11 dernières sorties.

« Peu importe lorsque vous ne marquez pas durant 11 rencontres, vous en êtes conscients. Surtout lorsque vous me le rappelez à tous les jours », a lancé en riant le jeune américain aux journalistes qui n’avait pas fait bouger les cordages depuis le 8 mars. « C’était plaisant de finalement enlever ce poids de mes épaules. C’est quelque chose de mental. »

Souvent comparé à Cole en raison de leur style de jeu similaire, Pacioretty ne passe pas par quatre chemins pour expliquer comment il pouvait garder la tête haute durant sa pire séquence personnelle depuis le début du calendrier.

Évoluant aux côtés d’un des joueurs les plus persévérants au sein du bleu-blanc-rouge et qui s’est relevé à plus d’une reprise malgré les coups reçus, le numéro 67 est aux premières loges du modèle idéal pour lui.

« Il est une bête sur la glace. Il m’a appris tellement et il fait fonctionner notre trio », ajoute Pacioretty qui trône toujours au sommet des pointeurs du Tricolore avec 63 points. « Nous avons une bonne chimie entre nous trois, espérons que nous pourrons continuer de le faire lors des deux prochains matchs. »

Pour sa part, Cole franchissait lui aussi une étape importante de sa carrière mercredi soir en participant à un 700e match depuis son entrée dans le circuit Bettman. Avec deux buts contre le Lightning, il augmentait sa fiche à 59 points, deux de moins que son sommet personnel de 61 réalisé en 2006-2007.

Mais comme il l’a fait depuis octobre, le vétéran a placé les succès de son équipe à l’avant-plan plutôt que ses succès individuels.

« Certains soirs, nous avons été bons alors que d’autres matchs nous n’avions pas l’air aussi intéressés que nous aurions dû l’être. Ce fut une saison décevante », admet Cole qui a augmenté son total à 34 buts mercredi soir.

Son deuxième but avait été initialement décerné à Tomas Plekanec en deuxième période mais la décision fut renversée quelques minutes plus tard. Selon le principal intéressé, il n’avait aucun doute qu’il avait touché au disque au passage.

« J’avais emmené deux bâtons au banc avec moi et j’avais laissé Gerv [Pierre Gervais, le gérant de l’équipement] choisir lequel utiliser et j’ai marqué deux buts. Il m’a demandé si j’avais inscrit le deuxième et je lui ai montré la marque que la rondelle a laissée sur le bâton. Je crois que je vais lui demander de choisir mes bâtons à partir de maintenant! »

Avec encore deux rencontres à disputer au calendrier, les deux comparses de même que le troisième membre de leur trio, David Desharnais, pourront finir leur saison en beauté en augmentant davantage leurs sommets personnels qu’ils ont tous atteints cette saison.

Mais comme l’a mentionné précédemment Cole, l’équipe passe avant tout et une tâche importante attend les vétérans dans ces derniers jours de la saison régulière. Une qui pourrait dicter sur les performances du Tricolore dans les années à venir.

« C’est important, surtout pour les gars plus âgés, de montrer l’exemple sur comment être un pro et de tout donner lors des matchs », ajouter le vétéran de 33 ans. « Nous le devons à nos coéquipiers, à l’organisation et à nos partisans. Dernièrement, nous avons fait du bon travail.»

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Sommaire: Canadiens-Lightning
Faits saillants
Mieux vaut tard 
Josh Gorges remporte le trophée Jacques-Beauchamp-Molson pour 2011-2012