Dans le calepin - 26 mars 2012

lundi, 26.03.2012 / 14 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 26 mars 2012

BROSSARD – Les Canadiens ont sauté sur la glace du Complexe sportif Bell lundi matin, après avoir profité d’une journée de repos dimanche suite aux deux matchs consécutifs contre les Sénateurs et les Flyers. Tomas Kaberle effectuait son retour sur la patinoire avec ses coéquipiers alors que Mathieu Darche était encore tout sourire du triomphe de son ancienne équipe.

Le rouge à cœur : Les Redmen de McGill ont inscrit une page d'histoire dimanche, alors qu’ils ont soutiré la victoire aux Mustangs de l'université Western en prolongation pour remporter leur tout premier championnat canadien de hockey universitaire. L’ancien Redman, Mathieu Darche, s’est assuré de ne pas manquer cela.

Une seule place

« On s’est rencontrés, une couple d’anciens avec qui j’ai gradués pour regarder le match », a partagé Darche qui a porté le chandail de McGill pendant quatre ans, inscrivant 160 points en 128 matchs. « Pendant toute la rencontre, on était au téléphone avec Martin Raymond et Guy Boucher. On avait tous joué pour l’ancien entraîneur Martin Raymond et c’est vraiment lui qui a bâti ce programme-là. »

Darche n’a pas perdu de temps à vanter son ancienne équipe auprès de ceux qui doutaient des performances des Redmen.

« J’ai aimé taquiné David Scott, le psychologue de l’équipe ici, qui enseigne à l’Université du Nouveau-Brunswick », a confessé l’attaquant montréalais, un sourire aux lèvres. « Il m’achalait toute l’année qu’ils étaient numéro un. Je lui ai dit que c’était le classement final qui importait. Ça va être McGill qui va être numéro un. »

Nouveau rôle : Après avoir subi une blessure au haut du corps quelques jours avant la naissance de son premier enfant, le 14 mars dernier, Tomas Kaberle était de retour à l’entraînement avec les Canadiens lundi matin. Après avoir raté les six derniers matchs du Tricolore, le défenseur attend toujours la confirmation de l’équipe médicale afin de pratiquer avec contact, une confirmation qui devrait arriver dans les jours qui suivent.

« C’était bien de pratiquer avec les gars à nouveau. Aujourd’hui c’était sans contact, mais je vais discuter avec les entraîneurs et avec un peu de chance, je serai de retour dans l’alignement sous peu. Je vise cette semaine », a annoncé Kaberle qui a amassé 31 points en 70 matchs dans les chandails des Canadiens et des Hurricanes cette saison. « Je me suis blessé lors du match contre Vancouver, et j’aurais probablement dû m’abstenir de jouer à Buffalo, mais ce sont des trucs qui arrivent parfois.

« J’étais de retour à Montréal le jour suivant la naissance de mon bébé. Il va bien, il est en santé, et c’est vraiment tout ce qui compte », a ajouté le joueur tchèque qui devait répondre à des questions concernant le futur de hockeyeur de son petit premier. « Il sera peut-être un docteur. C’est à voir. »

En audition : Avec la fâcheuse réalité de l’élimination officielle des Canadiens des séries éliminatoires, Randy Cunneyworth et son équipe d’entraîneurs prendront les six derniers matchs pour évaluer leur arsenal. Après la pratique matinale de lundi, le pilote du Tricolore a partagé ses idées sur ce qu’il espère accomplir avant la fin de la saison 2011-12.

« L’approche que nous prenons et ce que nous tentons d’atteindre sont la même chose. Nous jouons peut-être avec quelques scénarios mais nous le faisons depuis un temps déjà », a expliqué Cunneyworth qui a d’ailleurs bougé Lars Eller à sa position naturelle de centre lundi matin. « Nous avons des gars en audition que nous espérons voir dans le futur. L’idée est d’être certains que nous offrons aux joueurs un niveau de responsabilité adéquat et c’est vraiment à eux de démontrer ce qu’ils peuvent faire. Nous espérons leur offrir assez d’opportunités dans ce sens.

« Ceci dit, ce n’est pas le but final, nous voulons encore gagner des matchs de hockey », a conclu le pilote des Canadiens. « Peu importe où les gars se retrouvent, le résultat final doit demeurer le même, soit les victoires. »

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
En rafale
Une question de confiance
Triste réalité
La fusée Cole