Triste réalité

samedi, 24.03.2012 / 23 h 15 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Triste r\u00E9alit\u00E9

PHILADELPHIE – Malgré un autre vaillant effort face à une équipe dangereuse, les Canadiens ont dû s’avouer vaincus et suite à cette défaite de 4 à 1 face aux Flyers, ils ont vu leurs minimes chances de participer aux séries éliminatoires officiellement disparaître.

Malgré l’adversité qu’ils ont dû affronter à pratiquement tous les soirs depuis le début du calendrier, les joueurs du Tricolore se sont donné corps et âme à chacun de leurs matchs, et ce, même si les chances de l’emporter n’étaient vraiment pas de leur côté. Aujourd’hui à la fin mars, le poids de ces défaites commence à peser lourd sur les membres de la troupe.

« Les blessures ont été un facteur important de notre saison depuis le début. Ce n’est définitivement pas une excuse mais nous n’avons tout simplement pas été assez bons », admet Tomas Plekanec qui a inscrit son 15e but de la saison en début de deuxième période et qui est passé près d’en ajouter quelques instants plus tard.

« Les blessures nous ont fait mal, nous en sommes tous conscients. C’est cependant ça notre situation. »

Si les Canadiens ont se sont inclinés plus souvent qu’à leur tour cette saison, ils ont donné tout ce qu’ils avaient et ils l’ont fait en s’assurant que leurs adversaires n’aient pas la vie facile. Spécialement depuis quelques semaines alors l’aspect robustesse a été de plus en plus mis en évidence du côté montréalais. Comme s’ils laissaient leur carte de visite pour la prochaine saison.

« Nous devrons revenir l’année prochaine avec le sentiment que nous avons quelque chose à prouver », mentionne Ryan White qui a de nouveau fait sentir sa présence en s’impliquant physiquement en un peu plus de 12 minutes sur la patinoire samedi soir. « C’est frustrant que nous nous sommes creusés un si gros trou en début de saison et la commande pour remonter était très lourde.

« Nous n’avons encore pas assez bien joué ce soir », d’ajouter White. « Telle a été l’histoire de notre saison. »

Avec encore huit rencontres à disputer d’ici la fin du calendrier régulier, le Tricolore voudra démontrer qu’il est un club fier et ne hissera pas le drapeau blanc si rapidement. Personne ne cherchait d’excuses suite à la défaite aux mains des Flyers, mais plutôt une situation sur laquelle bâtir.

« C’est naturellement décevant. C’est un sentiment difficile, certainement un que nous ne voulions pas », explique en toute sincérité l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth, qui subissait un 28e revers en 44 matchs derrière le banc du Tricolore depuis son entrée en poste le 17 décembre. « Nous pouvons apprendre de l’adversité à laquelle nous avons fait face cette saison. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants
Carnet de route : Philadelphie
Le jeu des chiffres - 24 mars 2012
Le Tricolore rappelle Frédéric St-Denis

La fusée Cole