Après-match - 21 mars 2012

mercredi, 21.03.2012 / 22 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Apr\u00E8s-match - 21 mars 2012

BUFFALO - Quelques sujets étaient au menu après la match de mercredi contre les Sabres: Ryan Miller, l'effet surprise et des signes de frustration.

L'équipe à coeur : Après avoir récolté au moins un point lors des six derniers matchs, le Tricolore a dû s'avouer vaincu contre une équipe au coeur de la lutte pour les dernières places disponibles en séries. Une défaite qui a été difficile à avaler où des signes de frustration ont été perceptibles à divers moments au cours de la rencontre.

"C'est frustrant de perdre. Nous avons mis des points en banque lors de plusieurs matchs consécutifs. Nous voulions gagner ce match", d'indiquer Josh Gorges, qui est loin d'avoir lancé la serviette. "C'est frustrant de la façon dont nous avons perdu. C'est ce qui est frustrant."

Rendre à Miller ce qui appartient à Miller : Qui de mieux placé pour apprécier le travail d'un gardien qu'un autre gardien? Malgré la défaite, Carey Price, ayant lui-même effectué 28 arrêts, a lancé des fleurs à son vis-à-vis.

"Miller a bien joué. Il a effectué des arrêts importants pour eux", a admis Price à propos du blanchissage de 34 arrêts du cerbère des Sabres. "Leurs unités en désavantage numérique ont été efficaces. Ils sont une équipe désespérée et ils ont joué de cette façon."

La surprise de Randy : L'entraineur-chef des Canadiens n'est pas encore à court de solutions pour tenter de mener les siens vers la victoire. Alors que son équipe tirait de l'arrière 3 à 0 avec un peu moins de quatre minutes à faire au match, Cunneyworth a tenté de battre de vitesse les Sabres en retirant Carey Price. Le but tant désiré n'est pas survenu alors que la séquence s'est terminée suite à une punition à Erik Cole, mais le pilote du Tricolore a néanmoins aimé l'expérience.

"Je croyais qu'on allait les prendre de court. Nous étions prêts. Notre gardien était prêt. Nous avons été en mesure d'exercer de la pression en raison de cela", d'expliquer Cunneyworth. "Nous tentions de mettre de la pression sur Miller à ce moment précis. Nous avions peut-être mérité quelques punitions plus tôt dans la rencontre et nous nous en sommes sauvés."

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Sommaire: Canadiens-Sabres
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 21 mars 2012