Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre

C’est encore nous

vendredi, 16.03.2012 / 13 h 03 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

OTTAWA – Après avoir accueilli les Sénateurs au Centre Bell il y a 48 heures, les joueurs des Canadiens s’amènent à Ottawa avec le couteau entre les dents.

Cette saison, le Tricolore connaît de bons moments contre la troupe de la capitale nationale, affichant une récolte de sept points sur une possibilité de huit.

Ryan White parle de l'affrontement avec les Sénateurs

«Chaque année, on dirait que ça change. Soit on a le dessus sur une équipe ou c’est eux qui ont l’avantage sur nous », a laissé tomber P.K. Subban, qui a récolté trois points lors des quatre premiers matchs contre les Sénateurs. «Comme ce sont presque nos voisins, on est prêts à cette intensité. Il y a beaucoup de partisans des Canadiens dans cet aréna quand on est ici et on peut se nourrir de cette énergie. »

Le défenseur de 22 ans qui a joué un peu plus de 28 minutes lors de la dernière rencontre risque d’avoir d’encore plus grandes responsabilités vendredi soir, puisqu’Andrei Markov ratera la rencontre en raison d’une blessure au haut du corps. Mais le jeune homme assure que personne dans le vestiaire n’est en panne de motivation.

«Que ce soit des gars qui veulent jouer plus l’an prochain ou encore s’assurer d’une place dans l’alignement, d’autres qui veulent jouer en avantage numérique et avoir un plus grand rôle. Les gars ont encore beaucoup à prouver et c’est pourquoi personne n’abandonne», a assuré Subban.

Outre les motivations personnelles, c’en est également une collective qui anime les Canadiens. Avec une victoire vendredi soir, les Sénateurs pourraient prendre la tête de la section Nord-Est et faire un bond de cinq rangs au classement.

«C’est une bonne équipe et maintenant, notre but est de jouer les trouble-fêtes. Ils veulent aller en séries et établir leur identité en tant qu’équipe. Pour nous, c’est d’affronter leurs meilleurs joueurs de façon robuste et rester dans le plan de match», a renchéri Subban.

Justement cette robustesse, le Tricolore en a fait un peu l’étalage lors de la rencontre de mercredi soir, alors que Brad Staubitz et Ryan White affrontaient les Sens pour une première fois cette saison.

«Nous sommes seulement à deux heures d’Ottawa. Les deux équipes s’affrontent en matchs préparatoires, on joue beaucoup un contre l’autre. Nous connaissons ces gars-là », a expliqué Ryan White qui a laissé tomber les gars à quatre reprises depuis son retour au jeu, le 15 février. «On sait que c’est difficile de jouer contre eux et on veut que ce soit la même chose pour nous. Je crois qu’on a montré de bonnes choses au dernier match. »

Un qui aimerait bien connaître une bonne rencontre face aux Sénateurs est certainement Rene Bourque. L’attaquant a discuté avec les médias vendredi après l’entraînement pour répondre aux commentaires que son entraîneur a eus à son sujet lors du point de presse de jeudi.

«Ça ne me dérange pas vraiment. Il dit la vérité. Je dois être meilleur. Je ne produis pas autant que je le voudrais. Il essaie juste de me faire fonctionner », a expliqué Bourque, qui a vu son entraîneur mentionner qu’il s’attendait à plus de l’attaquant de 30 ans.

Et il pourra commencer son travail dès vendredi soir, 19h.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En vrac
En rafale
TOP-5 moments contre OTT
La main sur le coeur...ou le pique
Dans le calepin – 15 mars 2012 
On prend toujours un train