Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Revu et amélioré

dimanche, 11.03.2012 / 13 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Revu et am\u00E9lior\u00E9

MONTRÉAL – Les Canadiens ont échangé un défenseur format géant il y a quelques semaines. Il est possible qu’un nouveau prototype revu et amélioré vienne le remplacer très rapidement.

Venant tout juste d’atteindre le tendre âge de 20 ans, Jarred Tinordi vit présentement les derniers moments de sa carrière au niveau junior. Pierre angulaire de l’unité défensive des Knights de London de l’OHL, le jeune américain veut savourer chaque instant et ne pas regarder trop loin dans l’avenir.

Jarred Tinordi domine actuellement tous les joueurs de la OHL avec un différentiel de plus-41.

« Il nous reste encore quelques matchs à disputer en saison régulière, nous voulons finir en force afin d’être prêts pour la première ronde des séries éliminatoires », admet Tinordi au sujet des Knights, qui trônent actuellement au sommet du classement général de la Ligue de l’Ontario. « Naturellement, tout le monde veut aller à la coupe Memorial et la gagner, mais nous tentons de ne pas regarder trop loin. Ce sera toute une bataille, le classement est très serré. »

Nommé capitaine de la formation ontarienne à l’aube de la saison 2011-2012, le défenseur de 6-pieds-7 a accepté avec joie la tâche de mener ses coéquipiers à la victoire. Tinordi n’a pas déçu ses dirigeants en haussant son jeu d’un cran et en améliorant ses présences sur la patinoire.

Bien qu’il ne faut pas toujours se fier aux statistiques, certaines ne mentent pas. Comme le fait d’afficher un impressionnant différentiel de plus-41, un sommet dans l’OHL, après avoir terminé la saison précédente avec une fiche de moins-16. Le fils de l’ancien joueur de la LNH Mark Tinordi ne passe pas par quatre chemins pour trouver la source de ses succès.

« Le plus grand facteur est que je me suis beaucoup amélioré l’été dernier. Lorsque tu participes à un camp professionnel, tu apprends beaucoup d’éléments précieux que tu ramènes avec toi dans le junior », indique le choix de première ronde des Canadiens au repêchage de la LNH de 2010.

« J’ai parlé à des dirigeants à Montréal tout au long de la saison et ils m’ont vu jouer. Ils ont vu les aspects de mon jeu que j’ai travaillés et ceux que je dois améliorer. C’est un processus qui n’arrête jamais, il y a toujours place à l’amélioration », de poursuivre Tinordi.

Il a dû toutefois poursuivre son apprentissage avec un nouvel entraîneur lorsque Dale Hunter a quitté son poste pour accepter la même position avec les Capitals de Washington, en novembre dernier. En l’absence du pilote de longue date à London, c’est le frère de Dale, Mark, qui a pris les rênes de la formation.

Ce remaniement n’a pas vraiment affecté Tinordi puisque le cadet de la famille Hunter occupait déjà le poste d’entraîneur adjoint avec les Knights. Il semble plutôt que cet événement lui a donné un avant-goût de ce qui l’attend dans le futur.

« Je sais que Mark parle fréquemment à Dale même s’il est à Washington. Dale nous aide en nous transmettant des techniques utilisées dans la LNH », dévoile Tinordi au sujet de son ancien entraîneur. « Mark et Dale ont des personnalités différentes, mais leur style est le même. En ce qui me concerne, rien n’a changé. On se fie à moi davantage cette année comparativement à la saison dernière puisque je suis un joueur plus âgé au sein de notre jeune équipe. »

Après une participation au Championnat du monde de hockey junior, une probable conquête du championnat de la saison régulière et un possible long parcours vers les grands honneurs au pays au cours du printemps, le prochain défi de Tinordi sera son ascension vers les rangs professionnels. Malgré son jeune âge, le principal intéressé se sent-il prêt à amorcer la prochaine campagne à Montréal?

« Je l’espère! Le but est de jouer dans la LNH », affirme Jarred, de qui le père a atteint la LNH à 21 ans. « Je vais d’abord me concentrer sur ma fin de saison avec les Knights. C’est un dur été d’entraînement qui m’attend ensuite afin d’être prêt pour le camp d’entraînement en septembre. Tel est l’objectif pour lequel je vais travailler. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :

Un nouveau géant
Entente de trois ans pour Patrick Holland