Dans le calepin – 5 mars 2012

lundi, 05.03.2012 / 12 h 56 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin \u2013 5 mars 2012

BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : Une longue route, le candidat idéal et des contacts pour Markov.

La longue route: Quelques minutes après l’entraînement de lundi matin, les joueurs du Tricolore ont sauté dans l’autobus en direction de Dorval où ils amorcent leur plus long voyage de la saison. Avec un peu plus de 10 000 kilomètres à parcourir au cours des sept prochains jours, le tout entrecoupé de quatre matchs de hockey, le voyage risque de ne pas être de tout repos pour la troupe de Randy Cunneyworth.

«On se prépare de la même façon pour un voyage de quatre matchs que pour un voyage d’un seul match. On apporte juste un peu plus de vêtements », a lancé Lars Eller qui se dépêchait à retirer son équipement après un entraînement d’un peu plus d’une heure lundi matin. «Ça va être plaisant d’aller dans l’Ouest avec les gars. Ça aide à la chimie. Il ne faut pas sous-estimer le genre de lien qu’un voyage comme ça peut créer entre les gars. Mais bien sûr ce qu’on veut, ce sont des victoires, parce que ça va se refléter sur tout le reste. Le mieux on joue, le plus de plaisir on va avoir au cours de ce voyage.»

Le candidat: Avec les nominations de chaque formation pour le trophée Bill-Masterton qui approchent, les discussions commencent à se faire nombreuses à ce propos dans le vestiaire du Tricolore. Toutefois, la plupart des gens s’entendent pour dire que le candidat idéal pour un tel honneur est Max Pacioretty.

«Il a une année incroyable après ce qui aurait pu être une blessure très sévère. Nous connaissions tous son potentiel en tant que joueur, mais on ne sait jamais comment quelqu’un peut réagir après un incident de la sorte. Il dépasse toutes les attentes cette année», a expliqué le défenseur Josh Gorges à propos du premier joueur du Tricolore à franchir le cap des 25 buts cette saison.

«C’est une preuve de son dévouement et du travail qu’il a mis l’été dernier pour être prêt pour la saison. Je crois que pour tout le monde dans ce vestiaire il démontre ce qu’on peut accomplir quand on y met les efforts», a renchéri son plus grand partisan. «Il a pris beaucoup de maturité. Il comprend ce qu’il doit faire pour avoir du succès. Sa préparation à l’extérieur de la glace est excellente. Il comprend mieux son rôle sur la patinoire et son niveau de confiance augmente, ce qui le rend encore meilleur.»

Rebonjour: Il devient de moins en moins rare de voir le vétéran défenseur Andrei Markov s’impliquer un peu plus physiquement lors des entraînements avec ses coéquipiers, au grand plaisir du Russe de 33 ans.

«On m’a donné la permission d’avoir des contacts, alors je suis content de pratiquer avec les gars », a mentionné Markov. «J’ai besoin d’encore un peu de temps avec l’équipe et dès que je suis prêt à jouer, je reviens.»

Le choix de sixième ronde du Tricolore en 1998 sait que la route vers une convalescence complète peut être longue et que le tout aura besoin d’un peu de polissage.

«Pratiquer seul ou avec l’équipe, c’est toute la différence au monde. Il faut t’ajuster à la vitesse des gars. Je vais avoir encore besoin de temps pour m’ajuster. Peut-être que je vais marquer deux buts lors de ma première présence. On ne sait jamais», a blagué Markov, toujours pince-sans-rire.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Après-match - 3 mars 2012
Connaissez-vous vos Canadiens?
Votez pour le Jeu de la semaine