Un nouveau géant

mercredi, 29.02.2012 / 12 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Un nouveau g\u00E9ant

MONTRÉAL – Les Montréalais ont appris à connaître Brendan Gallagher lors du dernier camp d’entraînement des Canadiens. Le public de Vancouver était quant à lui déjà bien au fait des nombreux exploits du jeune ailier droit.

S’il y a une chose que Gallagher sait faire sur une patinoire, c’est de récolter des points. Depuis ses débuts avec les Giants de Vancouver de la WHL, le combattif attaquant a réussi à inscrire son nom sur la feuille de pointage plus souvent qu’à son tour. Tellement souvent que samedi dernier, Gallagher est devenu le meilleur pointeur dans l’histoire de l’équipe en récoltant son 274e point en carrière.

Le 25 février, Gallagher est devenu le meilleur pointeur dans l'histoire des Giants de Vancouver en récoltant un 274e point en carrière.

« Si vous m’aviez dit à mes débuts dans les juniors que je deviendrais le meilleur pointeur dans l’histoire de l’équipe, je ne vous aurais jamais cru », admet d’entrée de jeu Gallagher qui a abaissé la marque qu’a établie Adam Courchaine entre 2001 et 2005.

« C’est une sensation spéciale. Je sais que je n’y suis pas arrivé seul. L’organisation des Giants de Vancouver a été très bonne à mon endroit. Depuis que j’ai 16 ans, Don Hay [l’entraîneur-chef des Giants] et le reste du personnel d’entraîneurs m’a beaucoup aidé en s’assurant que je poursuive mon développement et que je continue d’apprendre à chaque fois que je viens à l’aréna. »

Lorsque l’équipe de la Colombie-Britannique avait sélectionné Gallagher au 9e tour de la séance de repêchage de 2007 de la WHL, peu auraient pensé que le hockeyeur originaire d’Edmonton connaîtrait autant de succès au niveau junior. Possédant une détermination sans pareil, il a fait taire ses détracteurs en affichant une constante progression au niveau de ses statistiques.

Bien qu’il savait avant que la saison ne s’amorce que ces prestigieux plateaux seraient à sa portée, le joueur de 19 ans tentait d’échapper à ces distractions en se concentrant sur ce qu’il savait mieux faire : aider son équipe à gagner.

« Au fil des années, on m’a donné davantage de responsabilités au niveau du leadership », explique Gallagher qui est devenu au cours des derniers mois le capitaine des Giants. « Plus de pression a été placée sur mes épaules pour aider mon équipe à connaître du succès. J’adore ça et j’apprends de ces situations. »

La saison 2011-2012 a été fertile en émotions pour celui qui est également devenu le meilleur buteur dans l’histoire de l’équipe avec 133 buts au compteur. Après avoir été la révélation du camp du Tricolore l’automne dernier, Gallagher a poursuivi sur sa lancée dans l’Ouest canadien, représentant l’unifolié au récent Championnat du monde de hockey junior.

Suivant un parcours similaire à celui d’un tourbillon cette saison, le choix de cinquième ronde des Canadiens lors de l’encan 2010 de la LNH a fait ce que tout le monde ferait dans un manège en savourant chaque instant du parcours.

« La dernière année a été délirante. Mais ce fut l’une des années les plus excitantes où j’ai eu l’occasion de jouer. Même le Championnat du monde junior a été une expérience positive malgré le fait que nous n’ayons pas remporté l’or », raconte Gallagher qui aidé le Canada à se mériter la médaille de bronze au mois de janvier.

« L’expérience à Montréal au tout début en était une complètement différente pour moi. Comme tant d’autres, je ne savais pas ce qui allait se passer. Je voulais simplement faire de mon mieux et en impressionner certains en cours de route. Je crois que je n’ai pas réussi à le faire à la fin du camp mais ça n’a fait qu’accentuer mon désir de faire l’équipe la saison prochaine. »

Dans quelques semaines, les Giants entameront leur parcours vers la coupe Ed Chynoweth lorsque s’amorceront les séries éliminatoires dans la WHL. Ces prochaines semaines risquent fort probablement d’être les dernières de Gallagher au niveau junior. Bien qu’il souhaite aider son équipe à remporter les grands honneurs, l’idée d’enfiler l’uniforme bleu-blanc-rouge en 2012-2013 est omniprésente dans ses pensées.

Comme il l’a lui-même mentionné, le séjour qu’il a passé à Montréal l’automne dernier lui a ouvert les yeux sur ce qui l’attend dans le futur. Bien qu’en bout de ligne c’est l’état-major du Tricolore qui décidera où il amorcera la prochaine saison, l’objectif de Gallagher est clair, net et précis.

« Lorsque je me présenterai au prochain camp je vais tenter de me tailler un poste avec les Canadiens de Montréal. C’est avec cette mentalité que je m’entraînerai au cours de l’été », affirme avec conviction le hockeyeur qui aura 20 ans au mois de mai. « Les matchs hors-concours de l’an dernier ont grandement aidé à mon développement. Évoluer contre et aux côtés de joueurs de la LNH était très spécial.

« En m’entraînant avec eux, je m’améliorais à chaque jour et je devenais de plus en plus confortable lors des matchs », ajoute-t-il. « J’ai utilisé plusieurs de ces trucs cette saison avec les Giants. Lorsque je retournerai au camp la saison prochaine, je saurai à quoi m’attendre. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
L’après-match : 28 février 2012
Bienvenue à bord
Jean Béliveau hospitalisé après avoir subi un AVC
L'échiquier
Rappel de Geoffrion; Leblanc à Hamilton