Pas de gants blancs

mardi, 21.02.2012 / 23 h 10 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Pas de gants blancs

MONTRÉAL – Après avoir encaissé un revers de 3 à 0 contre les Stars de Dallas, les joueurs des Canadiens ne se sont pas défilés.

« C’est frustrant : un début de match inexcusable », a lancé d’entrée de jeu Chris Campoli, à propos que les Canadiens ont été surclassés 9 à 0 dans la colonne des tirs lors des neuf premières minutes de jeu. « À maintes reprises, nous avons connu des difficultés en début de période ou en début de match. Nous sortons à plat. Nous parlons des choses à faire, mais nous ne les faisons tout simplement pas. Nous devons réaliser qu’ils jouent dans la LNH également et qu’ils vont faire tout ce qu’ils peuvent faire pour nous rendre la vie difficile, mais c’est notre travail de leur rendre la tâche difficile. Ça ne suffit pas présentement. Ce n’est pas à la hauteur du hockey que nous sommes en mesure de jouer. »

De l’autre côté du vestiaire, Lars Eller n’était toutefois pas aussi volubile. L’attaquant danois de 22 ans n’avait pas de nouvelles explications à fournir à propos des difficultés qu’éprouve le Tricolore devant ses partisans cette saison.

« Il n’y a pas grand-chose qui s’est dit après la rencontre. Je ne crois pas qu’il y ait grand-chose à dire après une rencontre comme celle-là », d’indiquer Lars Eller. « Si je pouvais vous dire une ou deux choses à changer, je vous le dirais. Ce n’est pas facile de régler ce qui ne fonctionne pas présentement. Il y a beaucoup de choses et ça commence avec chaque individu. Je ne sais nous avons été ici combien de fois, à la maison, après une défaite où nous avons mal joué. C’est la même chose encore et encore. Je n’ai rien de nouveau à ajouter parce que vous l’avez vu trop souvent. »

Suite à ce revers, les Canadiens ont glissé au 14e rang dans l’Est, malgré que les équipes qu’ils pourchassent de parviennent pas à les distancer, tant les Maple Leafs, les Jets que les Capitals, qui occupent les 8e, 9e et 10e rangs, ont tous baissé pavillon lors de leur dernière sortie.

« Nous savons définitivement ce qui se passe dans la Ligue », a admis Ryan White, qui a été utilisé pendant 17 minutes et 24 secondes, un sommet en carrière. « Nous savons qui perd et qui gagne. À la fin de la journée, il revient à nous de faire ce qu’on doit faire. Ce soir, ce n’était pas suffisant. Nous devons fournir un meilleur effort et trouver des façons de gagner. C’est ce que les bonnes équipes font. »

Toutefois, comme tout au long de la saison, les Canadiens n’ont pu compter sur un alignement complet. Si ce n’était déjà pas suffisant d’avoir cinq joueurs sur la liste des blessés, voilà que Tomas Plekanec a dû s’absenter de la rencontre faisant le total de joueurs/parties ratées à 296, un sommet dans la LNH cette saison.

« Ce n’est pas une excuse, mais nous avons huit gars qui sont éprouvés par un virus présentement », a expliqué l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth. « Je leur ai donné la journée de congé demain [mercredi] pour récupérer. Nous avons eu un avertissement de dernière minute que Plekanec avait des symptômes de la grippe et Mathieu Darche a quitté la rencontre parce qu’il avait des étourdissements, ce qui est également relié à la grippe. Nous allons ajuster l’horaire en conséquence et essayer de nous regrouper pour le prochain match. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI:
Sommaire: Canadiens-Stars
Le jeu des chiffres - 21 février 2012
Faits saillants
Le dernier mot : Seann William Scott