Après-match: 19 fév. 2012

dimanche, 19.02.2012 / 21 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Apr\u00E8s-match: 19 f\u00E9v. 2012

MONTRÉAL – Suite au revers de 3 à 1 contre les Devils, voici les items discutés par les Canadiens : Pacioretty sous les projecteurs, une saison c’est long et le Tricolore évite le cachot.

Sages comme des images: Avec la refonte des règlements suite au lock-out de 2004-2005, le nombre de matchs où aucune pénalité n’est décernée est une denrée plus rare. En fait depuis ce moment, les Canadiens ont été pénalisés au moins une fois à chacun de leurs matchs. La seule exception était la rencontre du 7 février 2010 où les Canadiens n’avaient pas eu de désavantage numérique, mais où Scott Gomez avait été pénalisé pour rudesse au même moment où Marco Sturm se dirigeait également au banc.

Max Pacioretty parle de la rencontre

Toutefois lors de la rencontre avec les Devils, aucun accrochage, aucune rudesse, aucune obstruction n’a été décelée dans le jeu des Canadiens. De leur côté, les Devils ont visité le cachot à trois reprises lors de la rencontre officiée par les arbitres Tim Peel et Frederick L’Écuyer, le premier comptant 595 matchs derrière le sifflet et le second n’en comptant que 33.

Sous les projecteurs: La séquence de buts de Max Pacioretty s’est poursuivie dimanche soir contre les Devils, même si l’équipe n’a pas affiché les résultats escomptés. Le but de Pacioretty en troisième période contre Martin Brodeur a porté son total à 25 cette saison, ce qui le place parmi les 17 joueurs de la LNH qui ont atteint ce plateau cette saison. Malgré cet accomplissement personnel, Pacioretty n’était pas satisfait du résultat.

«La deuxième période a été difficile parce que nous sentions que nous avions l’énergie, mais quand tu donnes un but en fin de période comme ça, c’est difficile de revenir. Nous avons quand même connu une bonne troisième période. Nous avions besoin de cet effort pour 60 minutes », a mentionné Pacioretty en parlant de son but qui plaçait les Canadiens à un seul filet des Devils. Le septième but de Pacioretty en 10 matchs donne une avance d'un point à l’attaquant de puissance sur Alex Ovechkin dans la colonne des pointeurs.

«Nous avions une chance de rattraper du terrain, mais nous n’avons pas donné un effort constant, moi y compris », a-t-il ajouté. «Si nous avions joué tout le temps comme nous l’avons fait en troisième, ça ne fait aucun doute que nous l’aurions emporté.»

Une saison, c’est long: Rendu au 60e match de la saison, il est normal de voir apparaître certains signes de fatigue, aussi bien sous la forme d’ecchymoses, de petites blessures ou encore tout simplement de manque de vigilance. Et contre une équipe comme les Devils, ce genre de petit facteur peut être crucial.

«Nous avons connu de bonnes séquences dernièrement. Je crois que nous sommes un peu fatigués physiquement et mentalement », a mentionné l’entraîneur-chef au sujet de sa troupe. «Ça arrive. Ce que j’espère c’est que nous pourrons profiter des jours à Montréal pour nous regrouper. Mais c’est difficile de vivre un match comme celui-là. Les intentions étaient à la bonne place, mais collectivement, nous n’avons pas pu ouvrir la machine.

«Toutes les équipes à cette période de la saison ne peuvent pas laisser aucune place à l’erreur », a ajouté Cunneyworth expliquant qu’un seul faux pas face à une formation comme les Devils peut coûter cher. «On n’aura pas de soirées faciles, on n’aura pas de présences faciles. Contre une bonne équipe comme les Devils qui ont un système aussi bien rodé, c’est difficile de trouver les ouvertures.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Commentaires d'après-match
Résumé de la rencontre
Sommaire: Canadiens-Devils
Faits saillants