Carey, on t'en devait une!

vendredi, 17.02.2012 / 23 h 45 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Carey, on t\'en devait une!

BUFFALO - Les séances de tirs de barrage pour les Canadiens ont souvent eu des airs de séances de torture cette saison.

Si les joueurs des Canadiens n'ont pas très souvent donné de marge de manoeuvre à Carey Price lorsque l'issue de la rencontre devait se décider par des duels patineur-gardien, ceux-ci n’ayant fait mouche qu’à sept reprises qu’en 34 occasions, ce vendredi, le moment était parfaitement choisi pour remédier à la situation.

« C'est un aspect où nous avons éprouvé de la difficulté cette année. Je sentais que je devais saisir l'opportunité pour Carey. Je suis très content pour Davey également », a indiqué Max Pacioretty, qui a inscrit le but de la victoire contre les Sabres, marquant en fusillade pour la deuxième fois en neuf tentatives cette saison.

Après l'arrêt de Price aux dépens du dangereux Brad Boyes, lui qui avait touché la cible cinq fois sur sept en 2011-2012 avant d’être frustré par le gardien du Tricolore, l'entraineur-chef Randy Cunneyworth a délégué Pacioretty pour affronter Ryan Miller. Le meilleur franc-tireur des Canadiens n'a pas raté sa chance, déjouant le cerbère des Sabres d'un puissant lancer. Cunneyworth avait vu juste.

« Le but de Max a définitivement enlevé de la pression sur les autres joueurs », d’expliquer Cunneyworth. « Tu dois faire les arrêts et tu dois marquer. Patches a forcé ce but. Miller a partiellement fait l'arrêt, mais Patches a lancé si fort qu'il a marqué. »

Price devait ensuite affronter le capitaine des Sabres, Jason Pominville, un autre attaquant qui ne laisse pas sa place en tirs de barrage. Sauf que Price s’est de nouveau dressé devant son filet.

David Desharnais allait maintenant s’élancer contre Miller et pouvait mettre un terme au match, lui qui croyait qu’il avait quelque chose à se faire pardonner.

« Ça fait du bien. On avait encore laissé filer une avance. C'était notre ligne qui était sur la glace [quand les Sabres ont créé l’égalité 3 à 3]. On voulait la redonner à Carey », a expliqué Desharnais qui finalement a inscrit le filet d'assurance en fusillade pour mettre fin aux hostilités et du même coup concrétiser la victoire de 4 à 3 des Canadiens.

« Quand tu y vas, c'est toi contre le gardien. Tu représentes ton équipe. Tu ne veux pas laisser tomber ton équipe », de poursuivre Desharnais. « Tu veux faire le travail. Ce n'est pas toujours évident, mais ce soir, on l'a fait. »

Lorsque la rondelle a traversé la ligne rouge derrière Miller une deuxième, concrétisant la troisième victoire des Canadiens en tirs de barrage en 11 occasions, les joueurs des Canadiens ont rapidement sauté sur la glace pour célébrer avec Price.

« Je sentais que les gars avaient confiance ce soir », a indiqué Price. « Après le premier tireur, nous avions l'avantage et ç'a donné confiance sur le banc. J'étais vraiment content pour Max et Davey. Nous n'avons pas bien fait en fusillade cette saison. C'était probablement la plus importante de l'année et nous l’avons remportée. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI:
Sommaire: Canadiens-Sabres
Faits saillants
Gill à Nashville en retour de Geoffrion et Slaney
Des légendes dans le ciel