Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Bonne chance Hal!

vendredi, 17.02.2012 / 19 h 00 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Bonne chance Hal!

BUFFALO – Les joueurs des Canadiens faisaient leur somme d’avant-match lorsqu’ils ont appris la nouvelle : Hal Gill était désormais un membre des Predators.

« C’est toujours difficile de voir un ami partir », a indiqué Josh Gorges, qui s’est réveillé en fin d’après-midi avec un message texte disant que le défenseur format géant s’alignerait désormais avec Nashville. « C’est dommage parce que je n’ai pas vraiment eu la chance de lui dire au revoir. Mais, c’est la nature du sport. Nous devons passer à autre chose et nous concentrer sur le match de ce soir. »

Au cours des deux dernières saisons et 58 matchs, Gorges a su s’abreuver à même la fontaine Gill pour apprendre tous les rudiments de métier de défenseur.

« Nous étions très proches et il était comme un mentor pour moi au cours de ces dernières années », a poursuivi Gorges. « Il m’a montré beaucoup de choses à propos de ce qu’il faut pour être un athlète d’élite et un bon joueur en désavantage numérique, être efficace pour bloquer des tirs, alors c’est très difficile de le voir partir.

« Il apportait beaucoup de choses à l’équipe que tu ne peux pas vraiment trouver ailleurs », a renchéri l’assistant-capitaine. « Ce qu’il apportait dans le vestiaire, son leadership et sa communication avec les autres joueurs. Des joueurs comme ça sont difficiles à trouver. On ne replace pas Hal Gill. Il est unique. Tout le monde qui le connaît vous dira la même chose. »

Si son arrivée à Montréal en avait fait sourciller quelques-uns, Gill laissera un grand vide chez ses coéquipiers.

« Quand nous sommes allés en demi-finale il y a deux ans, il était jumelé contre les gros trios de chaque équipe, que ce soit contre Ovechkin ou contre Crosby, il a fait du travail incroyable, autant à cinq contre cinq qu’en désavantage numérique », a indiqué Mathieu Darche, qui est maintenant le doyen dans le vestiaire des Canadiens. « Il a été excellent envers les jeunes : l’an passé avec P.K. Subban, cette année avec Diaz et Emelin. Oui, il n’était pas le plus rapide, mais tu as besoin de tout pour faire une équipe. Ce qu’il amenait à l’équipe était indispensable à l’équipe. Nous sommes tristes de le voir partir. »

Alors que le Tricolore se retrouve à huit points d’une place en séries, que signifie cette transaction?

« Cette transaction veut dire que nous n’aurons plus le leadership de Hal, tant sur qu’en dehors de la glace », a indiqué l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth. « Il a été un très bon vétéran pour notre équipe. Évidemment, c’est un gars en qui plusieurs autres équipes ont vu de la valeur. Nous lui souhaitons la meilleure des chances. Nous savons que ses responsabilités vont être transférées à des plus jeunes joueurs à ce stade-ci de la saison et ils devront élever leur jeu d’un cran. »

Malgré la transaction, Cunneyworth a tenu à se faire rassurant : le drapeau blanc n’a pas encore été hissé.

« Pas dans mon esprit. Pas du tout », de répondre promptement Cunneyworth. « Je crois que les joueurs vont embrasser la chance d’avoir plus de responsabilités. Il sera important pour chaque joueur en défensive d’élever leur jeu d’un cran. Nous savons que ces gars en sont capables. »


VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Histoire de famille 
Gill à Nashville en retour de Geoffrion et Slaney
Dans le calepin - 17 février 2012
En rafale
Collecte annuelle de patins