Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Jouer les troubles-fête

samedi, 11.02.2012 / 22 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Jouer les troubles-f\u00EAte


TORONTO - On aurait pu penser que les Maple Leafs auraient été inspirés par la cérémonie pour Mats Sundin avant le match de samedi. Les Canadiens avaient semble-t-il d’autres intentions.

Alors que tout était en place pour que l’équipe locale offre un cadeau supplémentaire à leur ancien capitaine, les visiteurs sont venus gâcher la fête en y allant d’un festival offensif qui s’est terminé par la marque de 5 à 0.

Mais ce qui a été le plus remarqué est que cette production a été le fruit du labeur de tous les trios utilisés par Randy Cunneyworth. Une vraie victoire d’équipe.

« Tout le monde a contribué. Nous avons cependant connu quelques relâchements. Carey s’est surpassé à quelques reprises pour nous », explique Max Pacioretty qui a inscrit son 23e but de la campagne en deuxième période.

Comme l’a mentionné le jeune attaquant du Tricolore, le gardien du Tricolore s’est dressé tel un mur devant les joueurs des Maple Leafs. Malgré un délai d’environ 25 minutes en début de match suite la cérémonie pour Mats Sundin, Price était fin prêt pour le défi qui l’attendait. Surtout que c’était prévisible que leurs adversaires sortent en lion dès les premiers instants.

« Les neutraliser en début de rencontre était probablement le point tournant de la rencontre. Ils sont sortis forts. Ils avaient faim en raison de la situation dans laquelle ils sont », indique Carey Price qui a stoppé 14 des 32 lancers dirigés vers lui durant le premier vingt pour obtenir son 16e jeu blanc en carrière.

« Les gars étaient incroyables ce soir. Ils ont continué de bloquer les lancers jusqu’à la toute fin. Il faut de nouveau donner crédit à notre défensive. Notre séquence que nous traversons est très plaisante. Gagner est incroyable, bien meilleur que perdre! »

Remporter une quatrième victoire d’affilée pour les joueurs des Canadiens était significatif. La dernière fois qu’ils avaient réalisé pareille séquence remontait à la fin du mois d’octobre. Mais donner à Price un blanchissage était encore plus important à leurs yeux. Surtout qu’ils ont été incapables de le faire jeudi soir à Long Island en concédant deux buts en fin de rencontre. Ils voulaient donc absolument se racheter.

« J’ai en réalité dit à quelqu’un au banc que Carey avait l’air tellement calme sur la patinoire et que je ne pensais pas qu’ils réussiraient à marquer un but. Heureusement que je ne lui ai pas porté malheur », admet en riant Pacioretty.

« C’est définitivement motivant lorsqu’il joue de la sorte. Nous voulions gagner pour lui et lui donner un blanchissage. »

Une autre semaine chargée attend maintenant le Tricolore alors qu’il disputera quatre rencontres en sept soirs. Étant actuellement au 11e rang au classement dans l’Association de l’Est et à sept points du 8e rang, l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth veut plutôt savourer cette victoire et attendre un peu avant de penser aux prochains jours.

« Je vais décortiquer le classement durant mon déjeuner dimanche matin », raconte avec un sourire Cunneyworth qui connait actuellement ses meilleurs moments à titre de pilote du bleu-blanc-rouge.

« Nous prendrons un jour à la fois. Nous pensons uniquement à notre adversaire de lundi. Si nous jouons comme nous venons de le faire et si nous le faisons de manière responsable, nous aurons des opportunités. Peu importe l’adversaire à ce point de la saison, vous devez jouer avec l’énergie du désespoir parce que tout le monde joue pour quelque chose. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI:
Commentaires d'après-match
Sommaire: Canadiens-Maple Leafs
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 11 février 2012