La règle de trois

vendredi, 10.02.2012 / 12 h 07 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

UNIONDALE – Max Pacioretty a toujours aimé New York.

Né et élevé à une heure de Long Island à New Canaan, au Connecticut, Pacioretty avait son propre fan club sur place au Nassau Coliseum jeudi soir. Et pour remercier sa famille et ses amis qui étaient présents, l’attaquant de puissance de 23 ans s’est assuré de leur donner une occasion de célébrer.

Tour du chapeau de Pacioretty

En ouvrant  la marque sur sa première présence du match contre les Islanders, le rapide ailier atteignait le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière. Mais il ne s’est pas arrêté là. Réussissant un 21e but cette saison suite à une belle passe de David Desharnais en deuxième période, Pacioretty a poursuivi son travail jusqu’à la dernière seconde de la rencontre, marquant son troisième but de la soirée à 19:59 du troisième vingt. C’était vraiment une question de millisecondes.

« C’était mon premier tour du chapeau chez les professionnels, mon premier depuis un certain temps, et mon premier but dans un filet désert », a confié Pacioretty en grimaçant. «J’aimerais remercier Cunney [Randy Cunneyworth] de m’avoir mis sur la glace à ce moment. Pour être honnête, je ne savais pas (combien de temps il restait), mais mes coéquipiers m’ont aidé dès que j’avais la rondelle et ils me criaient du banc. Je devais lancer assez fort et j’ai presque raté le filet. »

Le jeu de Pacioretty était tellement serré que même lui ne savait pas si le but était bon. Sortant sa tête du vestiaire, il a demandé aux journalistes : « Est-ce qu’il était bon? ». Après avoir reçu la confirmation, Pacioretty a soulevé son poing dans les airs en guise de célébration avant de retourner à l’intérieur.

« C’est probablement le meilleur sentiment au monde et le fait que ce soit durant une victoire rend l’expérience encore plus savoureuse. Je sais que lorsque je fais une passe à Davey, je dois seulement me démarquer et il va me la remettre sur la palette », a décrit Pacioretty. « Par contre, nous sommes toujours l’extérieur des séries mais nous allons prendre ces trois victoires consécutives et nous bâtirons de ça. Espérons que ça puisse se continuer. »

Ayant prêché l’importance de porter attention au processus et non au résultat durant toute la saison, l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth était content que son attaquant s’est occupé de ces deux facettes du jeu face aux Islanders.

« C’était un excellent match de sa part avec l’appui qu’il a donné et le travail qu’il a effectué le long des bandes pour recouvrir la rondelle et continuer de pousser le jeu », a confirmé Cunneyworth sur Pacioretty, qui a fini le match avec 10 lancers au filet et un différentiel de plus-2 en plus de son tour du chapeau. « Il peut créer ces opportunités en raison de grande vitesse. Si des lancers de la sorte sont pris, même s’ils sont stoppés nous avons des joueurs qui pourront récupérer les rebonds. »

Pas qu’il y a eu beaucoup de retours de lancers lorsque Pacioretty était sur la glace.

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Hugo Fontaine.

VOIR AUSSI
Une grosse victoire
Résumé du match
Faits saillants