Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Dans le calepin - 1er février 2012

mercredi, 01.02.2012 / 13 h 58 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 1er f\u00E9vrier 2012

BROSSARD - Dans le calepin : Des fleurs pour Pacioretty et un entraînement éducatif.

Des honneurs pour Pacioretty : Tandis que Carey Price avait conservé bien au chaud la coupe Molson depuis le début de la saison en remportant les trois premiers segments, Max Pacioretty a ravi les honneurs pour le mois de janvier grâce sa récolte de sept buts et trois passes en 11 rencontres. Toutefois, cet honneur individuel n’était pas la première chose qu’avait en tête le principal intéressé.

« Les succès personnels ne te font pas sentir bien lorsque ton équipe perd et je n’en fais pas assez pour que l’équipe gagne. », a expliqué Pacioretty, qui a inscrit le seul but des Canadiens dans le revers de 3 à 1 mardi soir contre les Sabres. « Je m’inclus là-dedans et je suis sincère. Nous devons tous réaliser ce que nous devons faire pour connaître du succès et ce que je dois faire pour connaître du succès est de mettre la rondelle profondément dans le territoire adverse, utiliser ma vitesse et travailler fort dans le fond de la zone. Lorsque je m’éloigne de mon style, les autres doivent probablement aussi s’éloigner de leur style de jeu. »

Son coéquipier et fidèle complice, David Desharnais, ne s’est pas fait prier pour vanter les louanges de l’attaquant de puissance, qui mérite pleinement ce qui lui arrive.

« Pacioretty est un gars qui travaille fort, un marqueur né. », d’indiquer Desharnais qui a, quant à lui, pris le troisième rang de la coupe Molson en janvier. « Lui et moi savons où nous sommes sur la glace. Nous avons beaucoup de plaisir ensemble. Il montre beaucoup de courage après s’être cassé le cou l’an passé. Je suis quand même impressionné de son rendement malgré tout. Je crois que n’importe qui se serait cassé le cou serait un petit plus frileux. Il n’a pas peur de rien. Il est exactement comme il était avant sa blessure. »

À vos marques.. rondelles au filet : Les joueurs des Canadiens ont eu droit à un entraînement plus intense en vue du prochain match de « quatre points » qui les attend jeudi soir au New Jersey. Tandis que plusieurs y voient là un entraînement punitif, l’entraîneur-chef Randy Cunneyworth voit là un entraînement éducatif.

« Je ne crois pas que c’était une punition. Des entraînements punitifs sont contre-productifs à ce stade-ci de l’année », a indiqué Cunneyworth. « C’est davantage d’instaurer le style de jeu que nous voulons jouer, la façon dont nous voulons batailler, la façon dont nous voulons jouer lors de contacts serrés. C’était l’objectif de cet entraînement. Diriger les rondelles au filet et batailler devant le filet. Nous avons pratiqué ceci pour que nous puissions le faire dans les matchs par la suite. »

Et la preuve est dans le pouding. Avant de quitter pour la pause du Match des étoiles, les Canadiens n’avaient fait qu’une bouchée des Red Wings en bourdonnant constamment autour du filet de Jimmy Howard.

« Nous devons foncer au filet et lorsqu’on le fait, nous connaissons du succès », d’indiquer Tomas Plekanec, le quatrième meilleur pointeur des Canadiens. Nous l’avons fait contre Detroit et nous avons marqué sept buts. Nous avons décidé de le changer hier soir et essayer d’autres jeux et ça n’a pas fonctionné. Nous devons le faire à chaque match et si nous le faisons bien, nous allons avoir la chance de marquer plus de buts et de gagner plus de matchs. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En rafale - 1 février
Max Pacioretty remporte la coupe Molson en janvier
Tomber dans le piège

L’énergie du désespoir 
Le dernier droit