Tomber dans le piège

mardi, 31.01.2012 / 22 h 55 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Tomber dans le pi\u00E8ge

MONTRÉAL – Carey Price a démontré mardi pourquoi il méritait sa place au Match des étoiles le week-end dernier. Malheureusement, il a été incapable de freiner les Sabres qui ont quitté Montréal avec une victoire de 3 à 1 et deux précieux points.

Le Tricolore a amorcé la rencontre en lion, s’inscrivant à la marque dans les premières minutes du match grâce au 18e but de la saison de Max Pacioretty. Mais les visiteurs ne se sont pas laissés abattre et ont petit à petit pris d’assaut le filet de Price pour reprendre le contrôle du match.

« Je pense que les Sabres sont une des équipes qui a créé le plus de revirements contre nous cette saison. On a cependant essayé de jouer le même jeu qu’eux-autres et ça nous a fait mal », admet Mathieu Darche, qui s’est d’ailleurs retrouvé sur la patinoire lors du deuxième but de Buffalo.

« Si ce n’était pas de Carey, il n’y aurait pas eu de match. Il s’est tenu sur sa tête pour nous. On a joué comme ça et c’est très décevant, surtout après la façon que nous avions amorcé la pause. Revenir avec un effort comme ça, c’est très décevant. »

La victoire de 7 à 2 acquise aux dépens des Red Wings à leur dernière sortie il y a une semaine semblait être devenue un souvenir lointain aux yeux des joueurs des Canadiens. Ils affrontaient mardi une équipe qui se retrouve nez-à-nez avec eux au classement mais en bout de ligne, la troupe de Lindy Ruff a su capitaliser lorsque les rares opportunités de marquer se sont présentées.

« Nous avions bien amorcé le match et dans les 10 dernières minutes nous avons joué avec l’énergie du désespoir. Mais je crois que spécialement en deuxième période, nous jouions comme si nous attendions de voir ce qui allait se passer », explique Price qui a été solide en ne cédant qu’à deux reprises sur les 39 lancers dirigés vers lui.

Le gardien du Tricolore sait que ses coéquipiers ont tout donné, mais la chance n’a pas été de leur côté comme ce fut le cas pour leurs adversaires. Notamment sur le but gagnant lorsque Paul Gaustad a bénéficié d’une rondelle qui était soudainement apparue à ses pieds pour donner les devants aux siens.

« C’est le type de but que nous devons marquer, il n’a même pas vu la rondelle arriver », renchéri Price. « La rondelle est simplement entrée en contact avec son bâton avant de pénétrer dans le but. C’est exactement ce type de but qu’il nous faut. »

Un de ceux qui aurait certainement voulu réaliser un but du genre est certainement Erik Cole. Meilleur buteur des Canadiens depuis le début du calendrier, le vétéran joueur d’avant a obtenu quelques bonnes occasions de marquer mais a été frustré à plus d’une occasion par Ryan Miller.

S’il y en a un qui a été un exemple de constance chez le Tricolore c’est bien Cole. Bien que son trio ait de nouveau été le plus dangereux pour les siens, ce qui importe le plus à ses yeux est la victoire.

« Chaque défaite est misérable. Je ne peux pas me tenir ici et porter attention sur ce que les autres font », mentionne le numéro 72. « Je dois me concentrer sur ce que je fais et sur la manière que je joue. »

La frustration résultant de défaite de la sorte peut être énorme. Mais comme ils l’ont déjà fait cette saison, le Tricolore devra se relever les manches et rebondir. Malgré le goût amer que ce revers a pu laisser à Cole, il sait ce que lui et ses coéquipiers devront faire pour retrouver le droit chemin.

« C’est à chaque individu de se soucier d’eux-mêmes et ensuite en tant que groupe, nous pourrons faire confiance aux autres afin de sortir en force chaque soir. Tout le monde sera là pour venir en aide aux autres. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Sommaire: Canadiens-Sabres
Faits saillants
L’énergie du désespoir
Andreas Engqvist rappelé des Bulldogs de Hamilton
Le dernier droit