Les étoiles brillent

samedi, 28.01.2012 / 23 h 24 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Les \u00E9toiles brillent

OTTAWA – Ce ne sont pas les gestes spectaculaires qui ont manqué dans la compétition de samedi soir.

Chaque fois qu’un joueur de premier plan reste sur les lignes de côté en raison d’une blessure ou d’une suspension, ses coéquipiers mentionnent qu’ils doivent élever leur jeu d’un cran. Peut-être qu’aucun point au classement n’était en jeu à la Place Banque Scotia, mais le fait d’amorcer le Week-end des étoiles sans quelques vedettes - Alex Ovechkin et Sidney Crosby en particulier – a permis à quelques autres étoiles de briller.

Carey "Tebow" Price

Portant une cape et des lunettes à la Clark Kent pour sa première tentative dans le défi des échappées, Patrick Kane a fait ressortir le Superman en lui, marquant un point pour l’équipe Chara. Mais si les partisans avaient pu voter pour les gardiens, Kane aurait eu une compétition féroce en la personne de Carey Price.

«C’était juste plaisant d’en faire partie et de faire des choses que tu ne ferais dans un match », a décrit Price qui a fait des arrêts tout en exécutant des 360 degrés, en couvrant ses yeux, en changeant son bâton de côté et en offrant sa version du «Tebowing » à John Tavares. «Oui, c’était une tentative de «Tebow» - ce n’est pas facile avec tout cet équipement de gardien par contre. J’ai tout fait sous l’inspiration du moment. Dès que le joueur s’est amené devant la rondelle je me trouvais quelque chose à faire.»

De retour devant le filet pour terminer la soirée dans l’épreuve de l’élimination, Price a accordé cinq buts en huit tirs – statistique qui peut être impressionnante, si on considère que le gardien de 24 ans offrait le résumé de ce qui se passait à la télé en temps réel.

«Parfois, c’était plutôt difficile parce que tu essaies de parler avec des gens en même temps que tu essaies d’arrêter des rondelles », a partagé Price qui a porté un micro de CBC toute la soirée durant. «Durant tous les tirs, je parlais à des gens. Je n’étais pas vraiment concentré.»

De voir la personnalité de Carey Price prendre le dessus n’était pas une surprise pour Jarome Iginla qui a eu la chance de voir le jeune gardien en action lors des Match d’étoiles en 2009 et en 2011, respectivement à Montréal et en Caroline.

«C’est un gars très amusant. Il a du plaisir et tu peux le voir à la télé et durant le match », a décrit le capitaine des Flames. «Je crois qu’il a été génial. Je sais qu’il manquait quelques grosses pointures, mais c’était quand même amusant d’être sur la glace.»

Prenant part à sa première compétition, Raphael Diaz a également apprécié de voir son coéquipier tenter d’énergiser la foule. Mais la recrue de 26 ans ne voulait pas prendre trop ses aises avant d’affronter les meilleurs de la Ligue.»

«Il était tellement rapide – très très rapide », s’est exclamé Diaz après avoir vu Pavel Datsyuk dans la section de contrôle de la rondelle lors de la course à relais. «C’était dur à faire puisque mon corps n’était pas réchauffé, mais j’ai tout donné. C’était plaisant. J’ai ri pas mal sur le banc. J’ai passé un excellent moment.

Alors que plusieurs faits saillants ressortiront de cette soirée, un fait d’arme du capitaine Zdeno Chara demeurera dans les mémoires non seulement des partisans, mais également des étoiles présentes.

«C’est certain que c’était le plus impressionnant – c’était tout un tir. Je crois que c’est le moment fort de la soirée », a mentionné Diaz au sujet du tir de 108,8 mph décoché par le géant, ajoutant toutefois qu’il n’hésiterait pas à se lancer devant un tel tir. «Certainement, vous savez, il faut faire ce qu’il faut. C’est dur s’il tire de la ligne bleue et que tu bloques ce tir, mais il faut le faire. »

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
Voir toutes les vidéos de la compétition
Félicitations à nos deux étoiles
Médias- match des étoiles
Alignement match des étoiles
Finir en force