Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Finir en force

mercredi, 25.01.2012 / 23 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Finir en force

MONTRÉAL – Les autres équipes de la LNH ne peuvent pas dire que les Canadiens choisissent leurs adversaires.

Sept victoires de suite? Pas de problème. Premier rang au classement général dans le circuit Bettman? Pas de problème. Même si les Red Wings de Detroit sont arrivés à Montréal comme l’équipe de l’heure dans la LNH, ils sont repartis avec leur petit bonheur, alors que le Tricolore leur a servi une leçon de hockey, l’emportant 7 à 2.

« Nous savions que nous pouvions jouer contre les meilleures équipes et nous l’avons fait », a indiqué Rene Bourque, qui a ouvert les hostilités en marquant le premier but de la rencontre. « Cela nous rassure que nous ayons une bonne équipe et que nous puissions rivaliser avec les meilleures équipes. Nous avons obtenu deux grosses victoires dans les deux derniers matchs. En espérant que nous allons revenir [de la pause du Match des étoiles] avec ce même focus et continuer de pousser dans la bonne direction. »

Avec 11 joueurs différents qui se sont inscrits à la feuille de pointage, cette 19e victoire de la saison des Canadiens est tatouée du mot « équipe ».

« C’était vraiment un bon effort d’équipe », d’indiquer Erik Cole, qui occupe le premier rang des pointeurs de l’équipe avec 39 points à la pause du Match des étoiles. « Les arrêts clés de Carey en première période et du bon travail en désavantage numérique ont certainement aidé pour avoir un bon début. Nous avons fait du bon travail en échec-avant en gardant le troisième homme haut. Nous avons respecté leurs habiletés offensives et leur jeu de transition, ce qui a fait une différence. »

Alors que le Tricolore ne reprendra du collier que le 31 janvier prochain au Centre Bell contre les Sabres, est-ce que le moment était opportun d’enregistrer une victoire si convaincante avant une pause de six jours.

« Est-ce que le moment est bien choisi? Je ne sais pas », de répondre Erik Cole. « Si tu gagnes, tu voudrais transporter ce momentum en disputant un autre match. Mais je crois que c’est bon que nous prenions quelques jours à l’écart, reposer le corps, reposer l’esprit et revenir pour la poussée que nous aurons besoin faire. »

Tandis que Cole profitera de quelques jours loin de la glace, Carey Price sera, quant à lui, fidèle au poste alors qu’il participera pour une troisième fois au Match des étoiles cette fin de semaine. Si le gardien des Canadiens s’apprête à affronter les meilleurs éléments du circuit, affronter les Red Wings était un bon réchauffement.

« Quand tu fais face à un adversaire coriace, tu joues avec de la nervosité », d’expliquer Price. « Lorsque tu arrives à l’aréna, tu sais que tu n’es pas à ton meilleur, tu vas te faire battre. Tu es un peu effrayé. Tu te concentres beaucoup alors et tu es vraiment préparé.

« De temps en temps, tu es sur bonne séquence. Tu es parfois chanceux », de renchérir Price qui a repoussé 26 des 28 tirs des visiteurs. « Nos gars faisaient toutes les bonnes choses : ils mettaient la rondelle au filet et les autres étaient là. C’est probablement de la façon dont nous avons marqué tous nos buts. »

Cette victoire permet au Tricolore de prendre seul le 11e rang dans l’Est et réduire l’écart à huit points l’avance des Devils, campés au huitième rang. Une victoire qui pourrait s’avérer salutaire.

« On l’espère, mais c’est encore très loin », de conclure Price. « Il faut simplement se rappeler de la façon dont nous avons joué pour connaître du succès ce soir et lors des derniers matchs. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Sommaire: Canadiens-Red Wings
Faits saillants