Dans le calepin - 24 janvier 2012

mardi, 24.01.2012 / 13 h 50 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Dans le calepin - 24 janvier 2012

BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui: Subban donne son avis sur Ladouceur, la petite coupure de Carey et White toujours plus près.

L’entraîneur et son élève: Plusieurs ont été témoins d’un échange plutôt énergique entre P.K. Subban et l’entraîneur adjoint Randy Ladouceur lors de la rencontre de vendredi soir à Pittsburgh. La situation a de nouveau eu lieu à l’entraînement de mardi matin, alors que la voix de Ladouceur a pu être entendue, malgré la baie vitrée qui sépare la glace des journalistes. Mitraillé de question sur le sujet, le jeune défenseur a tenu à rappeler que sa relation avec son entraîneur était tout ce qu’il y a de plus normal et bénéfique.

P.K. Subban discute avec les médias

«J’ai une bonne relation avec Randy et je n’aimerais pas que vous ruiniez cette relation. Je suis un jeune homme, j’ai besoin d’un entraîneur et c’est ce qu’il fait. Laissez-le faire son travail et je vais jouer à ma façon. C’est certain que les entraîneurs et les joueurs ne seront pas toujours d’accord sur tout. Mais à la fin de la journée, je n’ai que 22 ans et honnêtement, on s’en fout un peu de ce que je pense », a tempéré Subban, qui est le défenseur le plus utilisé chez le Tricolore, disputant en moyenne 23 minutes et 55 secondes de temps de jeu par match.

«Il va probablement élever le ton quelques autres fois cette année. Mais si vous en faites tout un plat chaque fois, ça n’aide pas l’équipe. Il le fait avec tous les autres jeunes et même avec les plus âgés lorsque c’est nécessaire. C’est un entraîneur et peu importe ce que vous me demandez, mon but est de devenir meilleur de jour en jour – et une partie de ça se fait en étant dirigé par un entraîneur», a conclu Subban.

En petite coupure svp : Lorsque les mots coupure et Carey Price ont été utilisés en même temps dans la même phrase, céder à la panique aurait pu être une option. Toutefois le gardien des Canadiens était de retour devant sa cage mardi matin et il est allé de quelques explications.

«J’ai seulement eu une petite coupure et quelques points de suture. C’était à un endroit sur mon pied où il y a généralement de la pression alors je me devais d’attendre quelques jours pour que la plaie se referme», a expliqué le gardien qui s’est fait cette coupure après la rencontre de samedi lors de l’accès média. «Mon équipement était étalé, juste comme en ce moment. Et les journalistes ont foncé sur moi à la hâte. Je n’ai pas vu mon patin…»

Le retour approche: Ayant déjà pratiqué à quelques reprises en compagnie de ses coéquipiers, Ryan White s’approche rapidement d’un retour au jeu. Bien qu’il ne participe pas à la rencontre de mercredi, le jeune attaquant de 23 ans est impatient de revenir au jeu.

«Ça aurait été bien de pouvoir jouer contre les Wings, c’est la meilleure équipe dans la Ligue. Je ne peux pas me pousser au point de pouvoir jouer mercredi, mais je suis sur la bonne voie et je m’approche du jeu chaque jour », a laissé savoir White.

De l’autre côté du vestiaire, il y en a un qui se réjouit particulièrement de revoir le visage de White sur la glace.

«Ce n’est pas un dur, mais il apporte une tonne d’énergie à notre équipe et c’est un bon gars à avoir dans le vestiaire», a lancé Pacioretty au sujet de White. «Il crée de l’espace sur la glace pour les gars. Il ne prend jamais de pause, sur aucune présence et ça aide beaucoup.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
En rafale
Un vent de fraîcheur
Maison pleine
Chacun son tour
Un meilleur sort