Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google

Une addition bienvenue

vendredi, 13.01.2012 / 13 h 30 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com
X
Partagez avec vos amis


Une addition bienvenue

BROSSARD – Qui est Rene Bourque? Les joueurs des Canadiens ont une très bonne idée ce que pourra apporter leur nouveau coéquipier à l’équipe.

Même si Bourque a évolué dans la Conférence de l’Ouest depuis son arrivée dans la LNH en 2005-2006, d’abord à Chicago puis à Calgary, les joueurs du Tricolore savent que l’attaquant de puissance pourra rapidement apporter sa contribution à l’équipe en quête d’une place en séries.

« Bourque, même s’il est plus gros, c’est quand même un joueur de talent », a expliqué Mathieu Darche. « Il est capable de marquer. La direction n’est pas seulement allée chercher un gros gars. Il n’a peut-être pas les habiletés naturelles de Cammalleri, mais ils ne sont pas allés chercher un gars comme moi, qui ne fait que « chipper » la rondelle dans le fond de la zone. C’est un gars qui est capable de faire des jeux, qui va foncer au filet et marquer des buts. »

Tandis que la plaquette « M. Cammalleri 13 » avait fait place à « R. Bourque 27 » à côté de son casier dans le vestiaire des Canadiens, Travis Moen n’accueillera pas un inconnu lorsque le nouveau venu fera ses débuts avec les Canadiens. Tous deux issus de l’organisation des Blackhawks, Moen et Bourque ont été coéquipiers pendant la saison 2004-2005 avec les Admirals de Norfolk dans la Ligue américaine.

« Je sais ce qu’il peut faire », a fait savoir Moen, qui revendique neuf buts à sa fiche cette saison. « Il est rapide, il a bon un lancer et il pratique un style physique. Il va dans les coins. En espérant qu’il pourra faire ceci avec nous et être une belle addition à notre équipe.

« Je n’ai jamais joué sur le même trio que lui », a poursuivi Moen, tout sourire. « Il était un peu trop talentueux pour moi. »

Ayant également fait partie de l’organisation de la Ville des vents, Michael Blunden a effectué le même rapport lorsqu’il a dû troquer son rôle de joueur pour celui de recruteur le temps d’une question à propos de celui qui marqué au moins 20 buts à ses trois dernières saisons.

« Il est un gros joueur qui joue nord-sud et qui va jouer physique », a expliqué Blunden, le coéquipier de Bourque avec les Hawks en 2005-2006 et 2006-2007. « Il a un très bon lancer. Il peut marquer de n’importe où. Il va dans les endroits où il faut se salir le nez pour saisir les retours de lancer et foncer au filet. Je crois qu’il sera une bonne addition. »

Même si l’addition de Bourque semble être l’addition parfaite pour cadrer dans le système de jeu qu’il souhaite implanter, Randy Cunneyworth souhaite que tous ses joueurs aient la même implication, que l’on mesure 6-pieds-2 et pèse 213 livres comme Bourque ou non.

« Gros ou petit, on veut que tout le monde soit tenace avec la rondelle » Une partie de cela est de terminer ses mises en échec. On ne parle pas de renverser quelqu’un, mais simplement de séparer l’adversaire de la rondelle. C’est le travail de ceux qui exercent l’échec avant et qui jouent le long des rampes. C’est ce à quoi nous nous attendons de tous. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En rafale - 13 janvier
Échos de vestiaire
Tout un scénario 
Michael Cammalleri échangé à Calgary

Remettre les pendules à l’heure 
Carey Price parmi les étoiles