Le Club de hockey Canadien pleure le décès de Ronald Caron

mardi, 10.01.2012 / 12 h 11 / Canadiens de Montréal - Nouvelles
canadiens.com

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL– Le Club de hockey Canadien a eu le regret d’apprendre le décès de M. Ronald Caron, survenu dans la nuit du 10 janvier 2012. L’ancien membre de la direction des Canadiens était âgé de 82 ans.

Né à Hull le 19 décembre 1929, M. Caron a connu une carrière de 26 saisons avec les l’organisation des Canadiens et de près de 40 ans dans la Ligue nationale de hockey, notamment avec les Blues de St-Louis. Après avoir fréquenté l’Université d’Ottawa où il a obtenu un diplôme en arts et en philosophie, Ronald Caron a amorcé sa carrière dans le hockey en 1959-1960 comme dépisteur à temps partiel pour les Canadiens Junior. En 1968-1969, on lui confiait le poste de dépisteur en chef de cette formation junior. La saison suivante, il dirigea les Voyageurs de Montréal, le club-école des Canadiens dans la Ligue américaine, lors de 60 matchs pour ensuite hériter du poste d’entraîneur-chef et de directeur général de cette équipe en 1970-1971. En 1973-1974, celui que l’on surnommait « le Prof » dans les cercles du hockey, était nommé dépisteur en chef des Canadiens de Montréal et devint directeur du recrutement et du personnel des joueurs. Une sommité dans le monde du hockey et un homme qui possédait une mémoire phénoménale, il était le bras droit de Sam Pollock. Ronald Caron a gravé son nom sur la coupe Stanley avec les Canadiens en 1971 et 1973 puis en 1976, 1977, 1978 et 1979 comme directeur général adjoint.

En 1983, le propriétaire des Blues de St-Louis, Harry Ornest, confiait son équipe à Ron Caron qui demeurera avec cette équipe dans le rôle de vice-président et directeur général jusqu’en 1994. Caron embaucha Jacques Demers comme entraîneur-chef en 1983, puis Jacques Martin en 1986. Sous sa férule, les Blues ont remporté le titre de la division Norris en 1984-1985 et 1986-1987. En 1985-1986, les Blues forçaient la tenue d’un septième match en finale de l’association Campbell, ratant in extremis une quatrième participation à la coupe Stanley de leur histoire. En 1990-91, le magazine The Hockey News décerna le titre d’exécutif de l’année à Ronald Caron.

Tout au long de sa brillante carrière, Ronald Caron fut l’un des hommes de hockey les plus respectés dans la LNH pour ses connaissances et sa grande capacité à évaluer le talent.

VOIR AUSSI
Un visage connu 
Les retrouvailles de Max 
Le jeu des chiffres - 7 janvier 2012
Sortir la tête de l’eau
La LNH annule le réalignement pour la saison prochaine après que L’Association des joueurs refuse son consentement